Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Big Tits

Une infirmière dévouéeOn a beau être prudent et connaitre son métier un accident est vite arrivé !Hier, je grimpe à une échelle, avec l’intention de régler l’orientation de l’antenne chez des clients.Surement mal assurée, celle si glisse et je fais une chute de 6 mètres, me recevant sur les pieds et les mains comme un chat, sauf que moi je me suis cassé les deux chevilles et les deux poignets.Résultat des courses, urgences, chirurgien, d’autant que pied gauche il m’a fallu une broche et pour les trois autres membres, je m’en sors avec des plâtres, qui me handicapent pour tout, mais je ne le sais pas encore, puisque je me réveille doucement dans une chambre d’hôpital et vu l’obscurité ambiante, ce doit être la nuit.Péniblement je cherche la poire d’appel d’urgence et finis par me rendre compte qu’elle est sur le lit, près de ma main droite dont les doigts sont heureusement dégagés.Ayant une envie pressante, je sonne tant et plus et finit par voir la porte s’ouvrir et dans le raie de lumière, une accorte infirmière en blouse blanche, pénètre dans la chambre et me sermonne en disant ‘vous savez dès que vous sonnez une fois une lampe rouge s’allume à la porte et une autre dans ma permanence alors inutile de vous exciter ! Et il a quoi mon plâtré ?’ Je lui explique que j’ai un besoin urgent d’uriner et elle s’approche du lit se penche pour saisir en bas de la table de nuit un urinoir, ce qui me permet de voir son gros fessier tendre de façon très excitante le nylon de sa blouse qui étant de plus un peu courte, dévoile des cuisses généreuses. La tentation est forte d’y poser mes doigts mais je me contente d’écarter mon bras pour appuyer sur sa hanche qui ne se dérobe pas et il me semble même qu’elle prend son temps pour sortir l’urinoir.Enfin relevée, elle découvre mon drap sur la blouse hospitalière disgracieuse dont je suis vêtu et qui se ferme au dos. Penchée en avant de sorte que je vois maintenant ses énormes seins tendre sa blouse, elle écarte mes cuisses et prenant mon sexe, l’enfourne dans le bec du récipient.Je suis un peu rouge à la fois de honte et aussi d’excitation. La matrone me dit ‘prenez votre temps, c’est calme ce soir et je vous enlève le bec dès que c’est fait’Je grommèle un oui timide alors qu’elle bahis firmaları enchérit, ‘ vous n’inquiétez pas j’en vois et j’en tripote tous les jours et la vôtre est pas mal !’Je signale à l’infirmière que j’ai fini et la voilà qui sort mon sexe, le décalotte et le presse en le secouant pour évacuer la dernière goutte.Ce contact a évidement pour effet de me faire bander, ce qui provoque un sourire sur les lèvres charnues de l’infirmière.Au fait, je m’appelle Colette dit elle tout en continuant à tenir mon membre qui est maintenant bien dur. Je lui réponds ‘Enchanté moi c’est May.’Naturellement, elle continue à me tenir le sexe tout en me faisant la conversation, puis le lâche un moment retire le récipient qu’elle va vider et nettoyer dans la salle de bain attenante et revient mais cette fois-ci, approche le fauteuil visiteur du lit et me dit ‘Si vous n’avez pas envie de dormir, on peut discuter un peu vous n’êtes que trois à l’étage c’est très rare et les deux autres sont sous morphine et dorment profondément. Naturellement, elle repose sa main sur mon sexe toujours brandi et le caresse légèrement tout en se mettant à me raconter sa vie. Elle a toujours été enveloppée et les hommes l’ont beaucoup courtisée essentiellement pour baiser ses formes généreuses, mais aucun n’a jamais voulu partager sa vie, alors elle a pris un gros chien, s’est acheté des godes et se contente d’aventures de passage dont elle sait qu’elles ne dureront que le temps que le mec éjacule dans sa bouche souvent, dans sa chatte de temps en temps, mais surtout dans son cul. Oui les hommes vous aimez ça enculer un gros cul et pour être franche, j’aime être enculée.Je suis surpris de son langage direct et mes yeux le montrent. Je vous choque ? dit-elle ! Non je ne suis pas choqué, juste surpris qu’elle me confie à moi qu’elle ne connait pas tant de choses intimes et j’avoue que cela me séduit cette franchise. C’est là que Colette me dit ‘ en fait je vous connais un peu vous avez tellement déliré en racontant votre vie, vos peines de cœur et vos rêves avant de vous réveiller et vous savez dans ces moments les personnes qu’on a endormi ne trichent pas et se dévoilent complètement et j’ai aimé votre histoire dit elle tout en continuant kaçak iddaa cette caresse légère qui va de mes bourses qu’elle masse doucement jusqu’à mon sexe qu’elle effleure et caresse avec légèreté.Puis subitement comme si elle regrettait d’en avoir trop dit, elle se lève et me dit ‘ bon mon service finit bientôt, je vous dis à la nuit prochaine, puisque vous êtes là pour plusieurs jours et dans un élan impulsif elle se penche, ouvre ses lèvres et aspire mon gland qu’elle presse et mouille de sa langue.Déjà elle est partie, prenant presque la fuite, comme honteuse d’avoir tant osé.La nuit se finit sans que je puisse fermer l’œil et c’est une journée interminable qui la suit, pendant laquelle je ne pense qu’à Colette sa bouche ses seins et son cul.Enfin le soir tombe, les repas et les médicaments ont été distribués et à l’agitation dans le couloir, je suppose que c’est le changement de service. J’attend une heure et n’entendant plus de mouvement, j’active ma sonnette d’appel.Après une minute qui me parait interminable, la porte s’ouvre enfin et Colette apparait toujours vêtue d’une blouse blanche, si ce n’est que celle-ci a des boutons pressions nacrés., au lieu des classiques boutons blanc à boutonnières. De plus ceux du haut ne sont pas fermés et laissent voir le sillon profond et généreux de sa poitrine.Colette s’approche de mon lit et s’est naturellement qu’elle se penche pour me faire une bise sur chaque joue, me laissant par la même occasion découvrir qu’elle n’a pas de soutien-gorge et que ses seins volumineux et très blancs sont une invitation à être pressés.On peut se tutoyer ? demande t’elle ! Je rétorque. ‘Bien sûr et je suis content de t’avoir pour infirmière .‘Sans demander elle se penche vers le chevet et sa blouse plus courte que celle de la veille remonte jusqu’à la lisière de ses fesses charnues, tandis qu’elle sort l’urinoir. Puis naturellement, elle descend le drap, remonte ma blouse horrible et constate que mon sexe est déjà brandi. Bon ça va être compliqué de le mettre dans le bec me dit elle ou alors il faut attendre qu’il redevienne plus souple.Je luis suggère alors de faire ce qu’il faut pour. Colette comprenant vite me le prend en main et se met à le branler doucement tout en me disant, kaçak bahis ‘j’aime ta belle queue, elle est longue et chaude et j’ai aussi un faible pour tes grosses couilles. Ce matin quand je suis rentrée chez moi je me suis couchée mais je ne pouvais pas dormir. Je ne cessais pas de penser que je te suçais en massant tes couilles et que ma langue allait parfois visiter la rosette de ton cul. Je ne vois pas d’autre solution que ce lui dire, ‘mais qu’attends tu alors fais-le !’Aussitôt dit et déjà la bouche de Colette se resserre sur mon gland et commence une lente progression, avalant mon sexe très lentement jusqu’à ce que ses lèvres se collent à mon pubis. Jamais avant je n’ai eu une fellation aussi profonde. Ses mains ne sont pas en reste, l’une masse tendrement mes couilles tandis qu’un doigt de l’autre frotte mon sillon fessier de haut en bas, s’arrêtant régulièrement sur ma rondelle qu’il griffouille gentiment. Je finis par tendre ma main et d’un mouvement sec je fais sauter les pressions de la blouse, libérant deux énormes mamelles aux tétons très rouges et dressés fières et durcis de désir. Je masse je presse, je roule je tire ma main s’active et Colette abandonnant une seconde ma queue me susurre ‘frappe les pince les fais leur mal j’aime ça !’ Décidément non seulement elle suce comme une vraie salope mais en plus elle a les mêmes goûts que moi. Je me mets à gifler ses grosses mamelles, à pincer violement ses tétons lui arrachant des gémissements contenus par ma queue dans sa bouche. Je lui ordonne, ‘encule-moi avec ton doigt et pompe moi bien je veux gicler dans ta bouche ma salope. Sa bouche s’active de plus en plus vite et fort les lèvres bien serrées sur ma bite, tandis que son doigt m’encule en vas et viens au même rythme que sa bouche et que son autre main continue de masser mes couilles.A ce régime je sens que je vais jouir et lui dis ‘ je vais plus me retenir ! ce à quoi elle répond, ‘commence à gicler sur mes seins et finis sur mon visage je suis ta chienne.Je me mets à éjaculer à longs trais épais qui d dégoulinent entre ses seins et je finis sur son visage et ses cheveux.Après de longs soubresauts de mon sexe, elle le lèche tendrement puis avec ses doigts récupère ce qu’elle peut de mon foutre sur ses seins et son visage et les suce goulument.Enfin elle reboutonne sa blouse et me dit :‘Je vais faire une ronde de reviens dans une heure mon chéri’Cette histoire a une suite que je vous raconterai bientôt

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


ankara escort antalya escort ataşehir escort kadıköy escort bostancı escort kadıköy escort tuzla escort aydınlı escort maltepe escort pendik escort şişli escort izmir escort izmir escort izmir escort bayan didim escort sakarya escort sakarya escort ensest hikayeler izmir escort izmir escort ankara escort maltepe escort gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort gaziantep escort maltepe escort mersin escort bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis illegal bahis sakarya escort bayan