Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Chloé 3 : Le CambriolageIci, la troisième histoire de Chloé, ainsi que ma troisième écriture. dites moi ce que vous en pensez, et si ça vous plairait qu’il y ait une suite. Les deux personnages évolueraient ensemble au cours des épisodes, et chaque épisode serait un nouveau fantasme, un nouveau scénario qu’ils réaliseraient.Dites moi également quels seraient vos fantasmes et idées de scénarios que vous voudriez que je fasse vivre à mes personnages Chloé 3 : Le Cambriolage Ce matin, j’ai eu Chloé au téléphone, elle vient chez moi. Je me lève donc pris mon petit déjeuné, une douche et rangea un peu mon appartement, le temps qu’elle arrive. Chloé ne pointant toujours pas le bout de son nez, je me lance un petit film, de quoi me faire patienter. Elle arrive enfin, je suis parti ouvrir, on s’installa au salon et on commence à discuter de tout et de rien, on regarda la fin du film ensemble puis vers 13h00 Chloé pris l’initiative de nous faire des sandwiches, il est vrai que j’avais faim, et elle aussi j’imagine. On se mis sur ma terrasse pour manger, il faisait beau ce jour là. On continua de discuter et petit à petit on en arrive au sujet qui nous intéressait tous les deux: la planification de notre prochain scénario ! Je me souviens alors que la dernière fois, elle m’avait dit qu’elle aurait la maison pour elle, je demande donc :-C’est quand déjà qu’on aura la maison ?-tu veux faire ça chez moi ?-ben… Chloé, tu voudrais faire ça où ?-non, certes, mais bon, chez on l’a déjà fais quoi !-je t’écoutes alors, propose… ?-je sais pas… t’es chiant ! Aide moi au lieu de critiquer !-chez toi ! Haha c’est parfait ! On a la maison pour nous, pendant une semaine pourquoi ne pas en profiter ? Je ne voyais pas le problème, pourquoi soudainement elle ne voulait pas… mais en même temps, c’est délicat, à par louer une chambre d’hôtel, je ne voyais pas ce qu’on pourrait faire… je propose donc :-limite, on pourrait louer une chambre d’hôtel ?-tu vois ! Quand tu veux ! Faisons ça.HA ! J’avais trouvé ! Son soucis réglé, nous pourrions réellement nous concentrer sur le sujet. J’étais entrain de penser quand Chloé m’interrompit :-J’avais pensé à quelque chose !-dis moi ?-je me dis que je vais loué une chambre, tu ne sauras pas laquelle c’est, je te laisserais des indices et tu dois mener ton enquête ! On dira que j’ai cambrioler une banque et que je me cache, comme dans les films, à toi de me trouver-intéressant… et quoi, je débarque tu essaye de t’enfuir, je te ratt**** et on commence ?-exactement !Cette idée me plaisait, on se souris mutuellement l’un l’autre et un petit moment de silence s’installa. Nous étions tous les deux entrain de nous passer la scène dans notre tête. Satisfait, je pris un gros mord dans mon sandwiches puis je me lève nous chercher de quoi nous rafraîchir. Après une après midi assez chaude, où l’on se cherchait mutuellement mais ou chacun de nous deux se préservait, faisait monter l’excitation Chloé du rentrer. J’étais impatient de jouer avec elle ce scénario avec elle.Je passe mon week-end précédent le départ de sa famille à chercher un costume de policier, voulant faire une petite surprise à Chloé. Ce n’est que le dimanche soir, alors que le désespoir m’avait envahi et que je m’apprêtais à laisser tomber l’idée qu’un ami m’envoya un sms : “mon cousin travaille dans un magasin de costumes, il peut sûrement t’en dégoter un pour la soirée, mais je te préviens, tu dois lui rendre intacte le lendemain sinon il aura des problèmes avec son patron s’il le remarque !” ça y est ! J’étais sauvé ! Je lui répondit que j’en aurais besoin dans le courant de la semaine mais que je ne sais pas encore exactement le jour, prétextant qu’un ami à la famille fais une soirée déguisée et que pour le moment il cherche toujours une date qui conviendrait à tous. Fière de moi, je suis allé me couché et je me suis lancé un film même si, au final, je ne suivais pas le film. Toutes mes pensées étaient dirigés vers Chloé et cette soirée qu’on allait passé !Le lendemain soir, je reçu un mail avec une pièce jointe. Le Mail provenait d’une personne que je ne connaissais pas qui disait :”j’aurais besoin de votre aide pour cette enquête inspecteur !”.J’ouvris la pièce jointe, à première vu, un article de journal… Je ne comprenais pas. En regardant d’un peu plus près, je reconnu, sur la photo de l’article, le grand hatay escort immeuble de notre banque. Le titre m’interpella alors “le plus grand cambriolage de l’histoire !” Je commence alors à lire l’article. Ça disait qu’une personne, seule, avait réussi à déjoué toute la sécurité pour s’infiltrer dans la banque, qu’elle avait dérobé de sommes astronomiques mais qu’en repartant elle avait commis une erreur qui déclencha l’alarme. Après une longue course poursuite, le cambrioleur s’était finalement échappé mais que les forces de l’ordre étaient sur qu’il n’avait pas quitter la ville. Mieux encore, ils étaient persuadés qu’il se cachait au nord de la ville, car ils ont retrouvé la voiture abandonnée. Il lui fallait maintenant un abri. En lisant l’article, je compris alors qu’il s’agissait d’un faux article et que Chloé l’avait crée de toute pièce, j’entame donc mes recherches… sans beaucoup de succès car je n’avais qu’une seule indice. Je l’exploite cependant un maximum : Je pris tous les hôtels de la ville et retira tous ceux qui n’étaient pas au nord. Puis tous ceux dont le prix de la chambre étaient trop élevé pour Chloé. Il me restait cependant six d’hôtels. J’essayais de voir ceux qui étaient inaccessible en transport en communs ou tout autre problème qui pourrait me faire éliminer l’hôtel, mais ne trouvant rien, je laisse tombé. Le matin, je me réveille et tombe nez à nez avec un nouveau mail :”inspecteur, on à du nouveau ! Apparemment notre cambrioleur serait une cambrioleuse. Elle s’est blessée sur la route et à du continuer à pied, on est donc sur qu’elle est dans un hôtel non loin de où sa voiture à été retrouvé !”. Je me relance dans mes recherches, me disant qu’avec une blessure, on ne vas pas très loin. J’élimine tous ceux au dessus de 5km de distance de l’endroit où sa voiture se serait trouvée. De la, il me restait deux hôtels, à des distances pas très grandes. L’un traversait un bois et au bout d’un kilomètre et demi on tombais dessus, l’autre passais dans la ville, c’était un peu plus long mais plus facile pour marcher. Je ne savais pas lequel choisir. J’envoyais décide donc d’appeler les deux hôtels prétextant que ma femme avait réservé et que je voulais annulé. Le premier hôtel me dit qu’aucune réservation à ce nom n’était enregistrer. Le second, quant à lui, m’informa qu’il y aurait des charges à payé pour une réservation qu’on annule moins de 24h avant la date d’arrivée. Bingo ! J’avais gagné ! Je savais non seulement que c’était cet hôtel là, mais aussi que c’était pour ce soir !J’envoyai donc un sms à mon ami pour savoir si je pouvais passer récupérer le costume de policier ce soir, en attendant sa réponse, je pris une douche rapide. En sortant j’avais un sms : “sorry mon vieux, il à loué trois costumes de policier entre hier et aujourd’hui il ne lui en reste plus… par contre, si tu veux, il lui reste un costume de FBI ça peut le faire non ?”. C’est justement ce qu’il me fallait ! Je partis donc le chercher, il m’allait à ravir ! Je rentres chez moi, et prépare un sac, comme la dernière fois, avec les cordes, menottes que je pris soin de mettre à la ceinture de mon costume, et le reste. J’ai eu l’idée d’acheter de vrai pinces cette fois-ci donc le soir, je suis parti à la recherche de pinces, j’en trouve différent style et différent prix, j’en pris des basique pas trop cher et je parti chercher mes affaires pour me rendre à l’hôtel. J’ai donc pris la voiture et me voila lancé, plein d’adrénaline vers l’hôtel. Arrivé je me mis à une place en face de l’entrée, dans le parking de l’hôtel et je rentre, mon cœur battait tellement fort que je pensais qu’il allait me transpercer la cage thoracique. Le réceptionniste m’indiqua le numéro de chambre. Je reviens vite à ma voiture pour mettre mon costume et décide de laissé le sac dans la voiture pour le moment. Je monte donc, mon costume sur moi, en sortant de l’ascenseur, je vis Chloé, de l’autre côté du couloir. Elle claqua la porte et se mis à courir, je remarque la cage d’escalier et instinctivement je rentre dans l’ascenseur et appuis sur rez-de-chaussée. Et bas, lorsque la porte s’ouvrit je vis Chloé sortir de l’hôtel et continuer en courant. J’att**** mes Clés de voiture et cours au parking, quel chance j’avais de m’être mis juste devant ! Je la ratt**** en moins de deux, descendit de la voiture, et couru derrière elle escort hatay les 5 derniers mètres. Je l’att**** enfin ! Je la prend par les bras la ramène à la voiture et la plaque contre le capot! En lui passant les menottes je remarque qu’elle était habillée tout en noir : un t-shirt moulant noir, un bonnet noir, des chaussures de sport noir et un leggings noir. L’accoutrement type d’une cambrioleuse dans les filmes. Je lui dis alors :-madame, vous êtes en état d’arrestation ! Vous pouvez garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous.J’ai toujours eu envie de dire cette phrase. Je la sur le siège arrière de la voiture et remonte au volant. Arrivé à l’hôtel, je la fis sortir, je pris le sac à dos sur une épaule et on monte. Enfin dans la chambre. -Vous savez pourquoi je vous arrête ?-non monsieur l’agent, je ne comprend pas.-hm, et donc vous vous êtes enfuie alors que vous n’aviez rien à vous reprocher, c’est ça ?-ho, vous savez, j’ai eu très peur.-me prend pas pour un con ! Tu t’es enfuie parce que je t’ai retrouvé ! Tu as braqué la banque et tout ne se passe pas comme tu l’avais prévu !-braquer une banque ? Ho non jamais !-tu ne serais donc pas contre à une relève d’ADN ? Histoire de la comparer à celle trouvée dans la voiture que tu as abandonnée ?-… pris au piège…-tu n’as qu’a prendre des affaires, je t’embarques !-je suis sur qu’on peux s’arranger !Sur ce, Chloé se leva et s’avance vers moi, elle se colle à moi et m’embrasse !Je la jette sur le lit :-braquage plus tentative de corruption, ça va chercher loin tout ça-mais, monsieur l’agent je pensais que nous *CLAC*je lui mis une claque :-ferme la ! Je t’ai pas autorisé à parler !-…-maintenant tu vas faire ce que je dis, comme je dis !Sur ces paroles je lui arrache ses vêtements ! Elle ne portait pas de sous-vêtements, mieux encore, elle avait déjà un plug anal, ce qui fit sauter la barre de mon excitation à mile ! Elle était la, nue sur le lit et je décide de la faire patienter, je mis un temps interminable à retirer mes vêtements, puis je les plie soigneusement et les dépose sur une chaise non loin de la porte d’entrée. Je lui mis ensuite les pinces tétons que j’avais acheté un peu plus tôt. Chloé, ruisselait, une tache d’humidité s’était formée sur le lit, à l’endroit de son entre-jambe. Elle gigotait dans tous les sens, elle ne tenait plus en place. C’est le moment que j’ai choisis pour la mettre à genou, une main sur la tête et elle avait compris. Elle ouvrit grand la bouche. Je m’introduis lentement en elle, et lui impose mon rythme. Ce fût long mais merveilleusement bon, je tirais doucement sur ses pinces tétons, puis volant quelques gémissement au passage. Puis je m’émisse entièrement en elle, toute la longueur de mon sexe était dans sa gorge, je restais ainsi un moment jusqu’à ce qu’elle n’aie plus d’air, je ressort alors et entame un vas et viens assez rapide, toujours dans sa bouche. Chloé gémissait, bougeait dans tous les sens, elle avait envi de pénétration !-s’il te plaît ! Prend moi !! je t’en supplie ! *CLAC**CLAC**CLAC**CLAC**CLAC*je fis pleuvoir des fessées plus violentes les unes que les autres. Je me retenais de jouir. Je sortis alors pour frotter mon sexe partout sur son corps, tout en prenant soin de ne jamais toucher ni même effleurer son intimité. Chloé ne savait plus où donner de la tête. Elle devenait comme un a****l sauvage. Je décide senti alors ma jouissance monté, ce n’étais plus tenable. Je décharge en long jets dans sa bouche, puis je pris je bâillon, sorti mon sexe et le lui installa directement. Je lui retire alors ses pinces et l’attache au lit. Je me dirige enfin vers sa zone sensible qui brillait de mille feu tant elle était humide. Je tire sur le plug anal, le retirant millimètre par millimètre. Chloé était tellement excitée que rien que ce mouvement lui arracha un orgasme violent, elle hurla de bonheur. Quel beau spectacle devant moi. Une magnifique femme, au summum de l’extase, le sexe plus lubrifié que jamais, l’anus encore dilaté et surtout, complètement offerte à moi ! Je me place à l’entrée de son vagin, je mis une toute petite pression à l’entrée de celui-ci, juste assez pour écarter ses lèvres. J’entendais déjà de forts gémissements de la part de Chloé. Je donne un coup de rein puissant, la pénétrant jusqu’au fond, d’une traite. Un second hurlement de jouissance hatay escort bayan se fit entendre, un second orgasme pour Chloé. Je commence alors, sans lui laisser de repos, des coups de reins violent, en sortant à chaque fois entièrement de son sexe. Tout en la pénétrant, je pince de mes mains ses tétons, et bien sur quelques claques sur les seins et les fesses. Je ne comptait plus les orgasmes de Chloé, elle les enchaînait. Les uns après les autres, toujours très violent comme orgasme. Chloé était à bout de souffle mais pourtant ne s’arrêtait pas, au contraire, elle accompagnait mes pénétrations par des coup de bassins.Je lui introduis alors son gode vibrant dans le vagin et je replace les pinces sur ses tétons en les joignant par une petite chaînette. Je fis passer une corde de la chaînette a mon bassin et je l’attache au niveau de ma ceinture, la corde étant tendu lorsque j’étais au fond de l’anus de Chloé, ainsi, à chaque sortie je tirerais sur la corde qui tirera sur les seins. J’allume le gode et entame un vas et viens, à vitesse normale au début mais j’accélérais assez vite pour atteindre une vitesse assez grande mais pas trop pour qu’elle aie un décalage entre quand ses seins sont tirés par les pinces et quand elles ne le sont pas. Je sentais la jouissance de Chloé arrivé, c’était pour bientôt, j’accélère alors un peu mais à ma grande surprise Chloé ne jouissais pas, elle se retenait, alors je me mis a ma vitesse maximum et je pénétrais sans relâche son petit trou. Je sortais et rentrait entièrement à chaque fois à une vive allure mais toujours rien, elle n’avait pas joui, elle hurlait cependant, tout le voisinage devait l’entendre. Soudain, elle eut un orgasme, le plus fort que je n’ai jamais vu, chez Chloé, elle se tendit d’un coup, je jetant en arrière, Sous la tension ses pinces n’ont pas tenu et se sont arrachées de ses seins. Elle se mit ensuite à trembler, surtout ses jambes et un gros jet jaillit de son sexe. Je la détache, lui lèche les seins pour la soulager un peu, ça avait l’air de lui faire du bien, elle ne parlait plus, ne bougeait plus… au bout d’un petit moment, elle reviens à elle. Elle n’en revenait pas.Elle entame alors une fellation elle y allait à fond, elle parcourait l’entièreté de mon sexe sans difficulté, elle me maintenait au fond de sa gorge pendant de longs moments. Elle savait que j’adorais quand elle me regarde droit dans les yeux tout en s’agitant sur mon sexe. Et elle le fit. Je décide, comme elle, de me retenir au maximum. Elle me plaque alors sur le dos et vient s’empaler sur moi. Cette fois-ci, elle gérait. Elle donnait un rythme assez soutenu et sentait ma jouissance monter, moi en tout cas, j’avais du mal à me retenir. Elle s’allonge alors sur moi, et me noya entre ses seins, tout en continuant de bouger son bassin. Ses seins étaient si doux, leurs parfums me faisaient perdre la tête. Je ne pus tenir plus longtemps et je me lâche entièrement au fond de Chloé, qui à bout de force de laissa aller sur moi. On garda ainsi la position, moi toujours en elle. Mais je sentais mon sexe se dégonfler petit à petit, je sentais mon liquide couler le long de son sexe jusqu’à mon bassin. Mais nous étions tous deux à bout de force, on resta donc ainsi étendu, moi sur le lit, elle à califourchon sur moi. Puis elle se jette sur le coté, dans le lit et nous nous sommes endormi ainsi.J’avais du mal, une sensation bizarre m’envahit, ce n’étais pas désagréable, c’était même plutôt bon. Je me sentais bien, j’ouvris enfin les yeux. Un rayon de soleil traversait toute la pièce, je relève un peu la tête et une magnifique vue s’offrait à moi. Chloé était entrain de me faire une fellation, à genoux, ses fesses tournées vers moi. C’était si beau, je commence alors à jouer avec son vagin. Elle senti que je m’étais réveillé et passe une jambe de l’autre côté. Nous entamons alors un soixante-neuf de folie. Chloé me faisait une fellation, aussi appliquée qu’un chef d’orchestre sur scène et moi je fouillais le montre recoin de sa si belle fente, je montais et descendais, j’avais un doigts au fond de son petit trou également. Elle jouis, peu de temps après, je jouis. On pris un bon bain ensemble, ce qui nous relaxa et détendit. Ensuite on rassembla nos affaire, on descendit prendre le petit déjeuné puis faire le check out. Je raccompagne Chloé chez elle et enfin je rentre chez moi pour me reposer un peu. Sur la route, je reçu un sms de Chloé: “wow… tout simplement wow ! Rien à redire ! Un début de semaine extrême, je sens qu’on va passer une semaine de dingue ! À très vite ! Bisoux !!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


maltepe escort ankara escort sivas escort adana escort adıyaman escort afyon escort denizli escort ankara escort antalya escort izmit escort beylikdüzü escort bodrum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort kayseri escort bursa escort tuzla escort bursa escort canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis illegal bahis sakarya escort bayan sakarya escort bayan sikiş izle hendek travesti