Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Double Penetration

un accident tout simplement (1)Tout d’abord laissé moi me présenter j’ai 45 ans je me travestis depuis de longues années. A 18 ans j’ai commencé a travailler et donc d’avoir ma propre maison que je louais a une personne âgée qui vivait dans un village voisin et que je ne voyais que pour payer mon loyer. C’était une petite ferme sur deux étages avec une cour intérieure caché dans un bois. Je vivais là avec mon chien. N’ayant plus a rendre de compte a personne et a l’abri des regards cela me permettait de vivre en femme la plupart du temps.Les jours de semaine je travaille comme magasinier dans une usine des environs. Mais sous mes tenues de travail je portais des sous-vêtements féminins culotte et Soutien gorges en coton, et collant en mousse. De taille petite et pas très musclé je ressemblais plus a une jeune fille qu’a un garçons de 18 ans. J’avais eu mon permis de conduire et ma voiture mais j’aimais me déplacer en vélo pour me rendre au travail ou allez faire quelques courses au bourg. Personne bien sûr dans le village ne savait pour mes penchants et heureusement pour moi car à cette époque les travestis étaient considérés comme des fous.Cela faisait 1 an que j’habitais là. Ce vendredi-là, j’étais rentré du travail à 17 h. Je me déshabille et file sous la douche. Le weekend commence et j’avais pris une semaine de congé en plus. Donc pendant tous ces jours-là j’allais pouvoir m’adonner à mon plaisir personnel. Une fois lavé je m’épile les quelques poils qui traînent sur mon corps pratiquement imberbe. Je me rase de très près. Devant l’armoire ou est rangé toute ma garde robes féminine je cherche ce que je vais porter. Je choisis une jupe aux genoux écossaise, un petit chemisier blanc manche longue, et un pull rose pastelle assez léger avec le col en V. Pour les dessous culotte et soutient gorges de satin blanc brodé de dentelle. Un porte jarretelle blanc et des bas de couleur chair et en plus une petite paire de socquettes blanches a dentelles. Des chaussures de type marie-James ce fermant sur le dessus avec une boucle dorée.Assis sur mon lit je place le soutient gorge et l’accroche dans le dos à l’intérieur je place deux boules de vieux collants conservé pour cette usage, cela me fait une petite poitrine. J’accroche le porte-jarretelles autour de mes hanches puis une jambe après l’autre je fais glisser les bas sur mes jambes rasées. Une fois accroché à chaque jarretière j’enfile par-dessus la culotte choisis pour être coordonnée aux portes jarretelles. Viens le tour des petites socquettes que j’enfile à chacun de mes pieds. Le chemisier est boutonné, la jupe placé à ma taille et le petit pull. Je chausse mes chaussures et ferme les boucles. Un regard dans le miroir et je vois nettement une jolie petite demoiselle. Passage obligatoire dans la salle de bain pour améliorer ma coiffure portant depuis longtemps les cheveux long je décide de faire deux couettes maintenues par deux petites barrettes roses. Voilà je suis prêt à passer une belle soirée dans une de mes tenues préféré à l’abri dans mon logement ou personne ne pouvait me voir.Mais voilà la soirée avait trop güvenilir bahis bien commencé qu’il fallait bien que quelques choses n’aillent pas, je m’aperçois que je n’avais plus de cigarettes, le bar tabac du village ne ferme qu’à 20h30. Mais comment faire dans la tenue ou je suis me rechanger cela m’embêtait un peu. Donc je prends la décision d’enfiler un survêtement sur la tenue que je porte. Je quitte mes chaussures enfile le pantalon en relevant un peu ma jupe et enfile une paire de petite baskets blanche. La veste cache mes formes et je prends mon blouson ce qui fait que l’on ne voit pas les formes de mes seins. Enfile un bonnet pour cacher mes couettes dessous Je ferme ma porte et enfourche mon vélo. Le temps de route est de 10 min, en roulant je m’aperçois que c’est la première fois que je serai au contact de quelqu’un en ayant plus que des dessous féminins sous mes vêtements.Devant le bar-tabac je pose mon vélo rentre vite fais dans le commerce salut tout le monde et achète ma cartouche de cigarette et ressort pour enfourcher ma bicyclette et me voilà repartit dans le sens inverse. Mais le retour ne se passe pas du tout comme l’allée car au moment où je passe devant le portail d’une maison un 4×4 sort et me coupe la route et je tombe fortement sur le sol et me cogne la tête contre la portière de ce véhicule. Je me retrouve au sol un peu la tête dans les étoiles un homme s’approche et me demande si je vais bien et me dit de ne pas bouger. Ne l’écoutant qua moitié je me relève att**** mon vélo mais celui-ci n’est plus en état de rouler. La personne revient vers moi après avoir garé sa voiture s’excuses de ne pas m’avoir vus et me propose de rentré chez lui enfin dans son cabinet car c’est le médecin du village. Dans un état second car je n’ai pas repris encore toutes mes capacités il m’aide à marcher ouvre la porte et me fais rentrer dans son cabinet médical et me fais asseoir sur sa table de consultation.- Et bien jeune homme comment allez-vous ? laissé-moi vous ausculter pour voir si vous n’êtes pas blessé- Non merci je n’ai rien ne vous inquiétez pasCette homme d’une cinquantaine d’année m’impressionne énormément mais le problème c’est que je sais ce que je porte sous mes vêtement et que va-t-il dire si il me découvre dans mes vêtement de jeune fille. Il quitte son blouson et met son stéthoscope autour du cou.- Allez jeune homme quitté moi se blouson que je puisse vérifier que tout ailles bien- Sincèrement Docteur tout va bien- Cela c’est à moi d’en juger allez déshabillez-vous je ne vais pas me répéter- Vous comprenez docteur je ne peux pas- Et pourquoi cela ?A ce moment-là il att**** la fermeture éclair de mon blouson et la baisse d’un coup et me force a le quitté puis ensuite il fait de même avec celle de la veste de survêtement. Mais la son geste s’arrête net lorsqu’il s’aperçoit que je porte un pull rose avec un chemisier en dessous. Il s’arrête aussi sur les deux bosses qui se trouvent au niveau de la poitrine.- Et bien qu’elle surprise je croyais avoir a faire a un jeune homme et j’ai une jolie demoiselle devant moi- Docteur c’est pour cela türkçe bahis que je ne voulais pas me déshabiller devant vous- Quel dommage si je n’avais pas pu vous admirer dans cette tenue bon maintenant que l’on a fait plus ample connaissance vous voulez bien vous mettre en sous-vêtements que je vérifie que tout va bienAlors avec des larmes pleins les yeux je finis de quitter ma veste et j’enlève mon bonnet qui malgré l’accident était toujours resté vissé sur ma tête j’observe le médecin qui me regarde avec un sourire plein de gentillesse et qui d’une main affectueuse replace mes deux couettes correctement. Cet homme qui me parait géant par rapport a moi a des gestes de tendresse envers moi plus comme un père qu’un médecin.- Maintenant que nous nous connaissons laissez-moi vous aider à enlever votre pantalon- Vous êtes sur docteur cela est nécessaire- Oui allez ne faites pas l’enfant et puis votre pantalon est déchiréIl me force à m’allonger sur la table d’auscultation me fait lever un peu mes fesses et baisses légèrement mon pantalon puis se place à mes pieds pour finir de le descendre il a un regard admiratif suite à ce qu’il découvre. D’un geste reflexe je descends la mini-jupe pour cacher mon intimité. Comme un père le ferait avec son enfant il délace mes chaussures me les quittes et finit d’enlever mon pantalon pour découvrir les petites dentelles des socquettes et les remets en place comme a une petite fille. En regardant mes jambes je m’aperçois qu’un de mes bas est filé.- Alors comment doit je vous appelez jeune fille- Je m’appelle jules- Mais c’est un prénom de garçon vous n’avez pas un prénom féminin- Je n’y ai jamais réfléchie- Si je vous appelais Coralie cela vous plait il ?Je ne réponds pas mais hausse les épaules. Ce qui pour lui est un signe d’acceptation- Dites-moi jeune Coralie pourriez-vous quitté votre pull et votre chemisier que je puisse écouter votre cœur et vos poumons.- Oui au point où j’en suis docteurJe quitte mon pull et défait les boutons de mon chemisier et l’enlève je me retrouve devant le médecin en soutient gorge il place le stéthoscope sur ma poitrine et écoutes mes poumons et mon cœur en plaçant sa main entre l’étoffe du soutient gorge et ma peau. Puis passe dans le dos pour faire pareil. Il enlève son instrument et me dit que de ce côté-là tout va bien. Il prend un abaisse langue et vérifie ma gorge pas de soucis non plus. Puis regarde la bosse de mon crane att**** un tube de pommade et masse la partie douloureuse. Il vérifie mes épaules mon dos mes bras rien de grave il me demande de m’allonger ces mains passent doucement sur mon ventre je frissonne puis il me palpe pour voir si je n’ai pas de lésions internes. Puis il défait la fermeture éclair de la petite jupe et baisse la jupe à mi-cuisse il reprend ses palpations au niveau du pubis il baisse légèrement la culotte mais à ce moment-là une chose arrive que je n’avais pas prévus mon sexe commence a enflé par excitation je ne sais pas si il s’en est aperçus car il continue de vérifier toutes les partis de mon corps sa main ce place sur le haut des cuisses nue et sa main descends güvenilir bahis siteleri délicatement le long de mes jambes. Là l’excitation est trop forte et je gémis doucement de plaisir. Il vérifie aussi mes bourses en passant sa main sur ma culotte et remonte avec deux doigts sur mon petit membre qui bande maintenant.Il enlève la jupe et me demande de me mettre sur le ventre je me retourne ravis de pouvoir caché mon érection. Une fois tourner je ne vois plus ce qu’il fait je sens que ses mains sur mon corps il commence doucement par mes pieds et remonte le long de mon mollet et la de nouveaux frissons parcoures mon corps puis tout en laissant trainer ses doigts il remonte au niveau des cuisses et puis là un peu choquer mais je ne réagis pas avec un doigt de chaque coté il baisse ma culotte et regarde mes fesses et a un endroit il me décroche une douleur. De nouveau il att**** le tube de pommade et me masse à l’endroit douloureux ces doigts se promène sur mes fesses et quand ceux-ci s’approche de ma raie je pousse un petit cri il remet de la pommade sur ces doigts et me les passent dans la raie culière me décrochant un orgasme qui me dévaste.Je reprends connaissances quelques minutes plus tard ma culotte est remonté sur mes fesses mais de l’autre côté c’est une vraie catastrophe suite à mon éjaculation je n’ose pas me tourner mais le médecin s’approche doucement et me demande si ça va aller ne sachant quoi dire le premier mot qui me vient à l’esprit c’est un merci. Le docteur a un Gand sourire aux lèvres je me redresse et voyant l’état de ma culotte il me dit de le suivre on passe une porte qui donne directement dans son appartement.- Que va dire votre femme ?- Je suis veuf donc pas d’inquiétude allez suis moiJe me retrouve dans un appartement grand et cossus je le suis et arrives dans une chambre avec un grand lit et des armoires il ouvre une porte en m’indiquant la salle de bain il ouvre un des placards et me dit :- Ce sont les affaires de mon épouse sert toi de toutes façons j’allais m’en débarrassé je n’en ai plus l’utilité- Merci MonsieurIl quitte la chambre en refermant la porte derrière lui, je quitte ma culotte m’aculé de sperme décroche mes bas déchirés par l’accident et quitte mon soutient gorge et mon porte jarretelle. Je passe dans la salle de bain. Ce devait être celle sa défunte femme car il y a plein de produits de beauté féminin. Une fois ma toilette finis je sors et trouve dans le placard ouvert une collection impressionnante de sous-vêtement j’emprunte un ensemble culotte soutien gorges blanc mais avec beaucoup plus de dentelles que l’ensemble que je venais de quitter et trouve une paire de collant chair je me rhabille avec mes vêtements féminins, mon survêtement et mon blouson sous le bras je sors de la chambre je retrouve le médecin assis dans un fauteuil du salon un verre à la main. Je refuse le verre qu’il me propose et lui dit que je vais rentrer car je suis un peu fatigué. Il me propose de dormir chez lui en m’expliquant que j’ai quand même eu un choc a la tête et qu’il préférerai pouvoir me surveiller si j’avais un problème dans la nuit.- Je ne voudrais pas vous déranger- Mais c’est à moi de m’excuser jeune homme et vous me feriez un agréable plaisir d’accepter et puis depuis la mort de ma femme il manque une touche de féminité dans cette maison en me faisant un clin d’œil

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


ankara escort ataşehir escort kadıköy escort bostancı escort kadıköy escort tuzla escort aydınlı escort maltepe escort pendik escort izmir escort izmir escort bayan sakarya escort ankara escort sakarya escort sakarya escort ensest hikayeler izmir escort izmir escort ankara escort maltepe escort büyükçekmece escort gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort gaziantep escort maltepe escort istanbul escort escort bayanlar istanbul escort bayan escort bayan escort bayan istanbul bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis illegal bahis sakarya escort bayan