Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Maitresse à la maisonIl est 13h00, je dis au revoir à ma femme, elle va partir au travail pour l’après-midi. Je m’installe dans le canapé et je commence à regarder la TV. Ça sonne, voilà deux minutes que ma femme est partie, elle a dû oublier un truc.J’ouvre et là, surprise, je voie Maîtresse Edwige.- Tu me laisses dehors ? Me dit-elle.J’ouvre la porte et la laisse entrer.- J’ai vu ta femelle quitter la maison, on est tranquille combien de temps ?-Ce soir, elle rentre plus tard, elle a rendez vous chez son kiné, elle devrait être de retour vers 18h30, Maîtresse.- Bon, tu vas pouvoir me faire jouir trois ou quatre fois alors d’ici son retour.- Oui maîtresse.- Reste ici que je visite ta maison- Oui MaîtresseElle fait le tour du rez de chaussé, puis va à l’étage. J’entends ses talons, elle fait le tour.- Où sont tes habits ma salope?- Dans le dressing, dans une boîte Maîtresse- Monte et viens te mettre en tenueJe monte et je me dirige vers la porte où se trouve ma boîte- Stop, déshabille toiJe suis devant Maîtresse et je commence à me déshabiller. Une fois nu, j’attends.- Tu m’excites salope, j’ai la chatte mouillé, viens me nettoyerElle est assise, elle ouvre ses jambes recouverte de sa jupe. je me suis mise à quatre pattes et me dirige vers elle. Je baisse ma tête pour pouvoir me glisser sous cette longue jupe. Maîtresse avance ses fesses pour être au bord de la chaise afin que je puisse la lécher. Je sens son odeur de femelle en rut, cela m’excite. Je sors ma langue me dirige vers sa fente. Je ne voie rien, je vais toucher avec ma langue, je suis sur sa fente. Elle est humide, je commence lécher. Je sens les mains de Maîtresse à travers le tissu. J’entends Maîtresse qui commence respirer fort, ses mains poussent ma tête vers se chatte, elle commence à bouger ses reins.- Va sur mon clito, j’ai besoin de jouir, je vais venirJe monte ma langue sur son clito. Mes lèvres aspirent son clito. ma langue titille son clito. Ses mains agrippent ma tête et ses reins montent contre ma bouche. Je sens de l’humidité sur mon menton, elle viens de jouir. je sens qu’elle se ramolli, elle s’affaisse sur la chaise.- Hum c’est bon, salope, tu m’as bien lécher. Nettoie bien ma chatteJe retourne à sa chatte pour enlever toute son humidité. C’est bien salé, Maîtresse a bien pris son plaisir. Elle sent que sa chatte est propre.- Sors de là-dessous, on va t’habiller. Qu’a ta pute de sexy et que tu peux mettre.- Elle a un corset un peu gothique, une jupe en jean pour allez avec et j’ai mes bas et mes talons – Pas mal, il va aimer.Qui ça “il” ? Je ne comprends pas mais je n’ose pas demanderJe cherche ma boîte pour récupérer mes affaires, et dans la partie de ma femme, son corset et sa jupe en jean.- Je vais t’habiller ma salope, me dit Maîtresse, je vais me faire plaisir à habiller ma poupée, mon jouet.Maîtresse met la chaise devant moi qui je puisse y prendre appui. Maîtresse commence par un bas. Je lève ma jambe pour qu’elle puisse l’enfiler. Je sens ses pouces glisser contre ma jambe. J’en ai des frissons et mon clito se tend.- ca t’excite salope? Ne réponds pas, je le voie, ton clito est bien tendu.Elle finit la mise en place en tirant bien le bas avec ses mains puis met en place le haut auto-fixant.- Il est où ton appareil photo?- Dans le bureau, Maîtresse- Va le chercher, que je garde quelques souvenirsJe vais dans le bureau chercher mon appareil, tout nu avec juste un bas.je le donne à Maîtresse qui me prends en photo. Le fait d’aller le chercher, ma queue s’est dégonflé un peu.- Jolie photo, me dit Maîtresse, une salope avec juste un bas et la queue à moitié bandante, j’aime. Bon,il faut continuer à t’apprêter, tu dois encore me faire jouir et il attendsmais c’est qui ce “il” qui attends et où est-il ? Je commence à douter et à avoir des craintes.Je reprends ma place et Maîtresse je met face à moi pour mettre le second- N’espère rien, salope, ton clito ne m’attire même s’il est sous mon nezVoir Maîtresse à genou devant moi, et m’habiller, me refait tendre ma bite. Le bas en place, Maîtresse recule et prends l’appareil photo. Maîtresse s’approche, lève son avant bras, et me claque ma bite- Couché la queue , dit MaîtresseAie, c’est douloureux, une seconde claque et je débande. Elle recule puis me prends en photo.- Je préfère quand c’est couché entre les jambes que tout fière et tendu. allez on te met tes talons et on finit de t’habiller .Maîtresse se remet à genoux pour me mettre mes chaussures. C’est difficile de ne pas bander. Je sens la tête de Maîtresse entre me jambe, pour monter la fermeture des chaussures. Le fait de voir Maîtresse et de sentir ses cheveux me refait tendre ma queue.-Elle se relève, tu es une vraie femelle en manque. Dommage que je n’est rien pour bloquer cette queue, il te faudrait une cage.Maîtresse reprends l’appareil, et une photo- tourne toi, prends tes fesses a pleine main et ouvre moi ton anusJe m’exécute et j’entends le déclic de l’appareil.Maîtresse pose la jupe par terre, je dois y mettre mes jambes, et va derrière pour la monter en place.Maîtresse prends le corset et commence à me le mettre. Maîtresse commence à le serrer.- Il va falloir bien le serrer pour rentrer ce ventre. En plus, un corset c’est pour affiner la taille. Ça va bien t’aller ma salope. Je sens que je vais prendre du plaisir à te baiser.Maîtresse diyarbakır escort prends du plaisir à serrer le corset. Mon ventre est bien rentré et ma respiration est difficile dans ce vêtement.Quelques poses pour l’appareil, c’est excitant. Maîtresse pose l’appareil, lève sa jupe, écarte un peu ses jambes- Allez, salope, viens me lécher la chatte, avant que je salisse ma jupe avec ma mouilleJe m”exécute, je m’applique mais Maîtresse n’a pas l’air de prendre plaisir. Je me glisse bien entre ses jambes pour tenter de lécher son anus, mais je n’y arrive pas.- Nettoie juste ma chatte, tu peux mettre un coup de langue sur mon clito pour ton plaisir.Je reviens sur le clito de Maîtresse, j’entends un petit soupir.- Ca suffit, il faut finir de te préparer, va dans ta salle de bain, je vais à la voiture chercher du maquillage car je sais que je ne pourrai pas utiliser celui de ta femme et qu’elle n’a sûrement pas les bonnes couleurs.Maîtresse descends, j’entends la porte d’entrée. J’attends dans la salle de bain. Bizarre, il me semble entendre deux bruits de portières. Non, ça doit être les voisins.Quelle excuse vais-je trouver si les voisins en parlent à ma femme ?La porte s’ouvre, j’entends les talons de Maîtresse. La porte est ouverte bien longtemps comme si une autre personne entrait également. Non, je m’inquiète inutilement, qui d’autre pourrait venir?Maîtresse monte l’escalier et arrive dans la salle de bain- Enlève ma jupe et ma blouse, salope, que je sois à l’aise et que je ne me tâche pas pendant que je te maquille.J’enlève la jupe de Maîtresse, puis sa blouse. Maîtresse se retrouve en guêpière et bas de couleurs noir et en talon. Une vraie femelle mais c’est une Maîtresse avec son entre jambe tout lisse.Je m’assoie sur les toilettes pour que Maîtresse puisse me maquiller. Elle commence par me maquiller les yeux, puis sur mes joues et enfin du rouge à lèvres. Maîtresse se recule pour admirer son œuvre, Maîtresse est contente et prends l’appareil photo.- Un bon maquillage de salope, j’aime, me dit-elle, mais la coupe de cheveux fait homme et pas femelle. J’ai tout ce qu’il te faut ici, une perruque rousse avec des cheveux mi long, tu fait une bonne salope .Maîtresse me met la perruque et nouvelle photo.- Il est temps pour toi d’être une bonne maîtresse de maison. Tu as déjà mal commencer en accueillant pas ton visiteur. Il est en bas et n’a rien à boire. Il faut que je me prépare et nous allons le voir.maîtresse sort un gode ceinture et s’en équipe.- Viens là salope et aide moi.Maîtresse pose en gode ceinture et c’est à moi de serrer les sangles.- J’allais oublier, me dit MaîtresseMaîtresse fouille dans son sac et en sort une culotte noire et me la tend.- Il aime que l’on porte une culotte et avec des odeurs il préfère. Voilà une de mes culotte que j’ai porté. Elle est parfumée de mes odeurs. Sent là, salope, ça va t’exciter.Je prends la culotte, je regarde le gousset de l’entre-jambe, il y a bien une trace. Je la met à mon nez, j’hume. Oui l’odeur de Maîtresse est bien là, mon sexe se tend sous ma jupe.Je m’assoie et je met la culotte de Maîtresse. Je me sens femelle. Je me regarde dans le miroir et je voie enfin le maquillage de Maîtresse. Mes paupières sont en bleues, mes joues toutes roses et mes lèvres rouges, une vraie pute.- Allez, salope, tu as assez fait attendre mon invité, au boulot.Maîtresse descend la première, je la suis. Je suis inquiet, qui est cet invité?Nous arrivons dans la salle, je vais découvrir cet invité.- Nous voilà, André, je te présente SylvianeAndré se lève et je le découvre. c’est un homme grand, 1,90 m et âgé environ 70-75 ans.- Sylviane, voici André, un ami de maman. Et qui s’ennuie des fois dans sa maison de retraite, alors nous faisons des sorties ensemble.Je vais pour faire la bise à André, comme une femme, mais ce dernier me pris le menton et m’embrassa sur la bouche. Sa langue se glissa entre mes lèvres pour aller fouiller ma bouche. C’est mon premier baisé avec un homme. Son autre main alla directement sur mon entre-jambe pour prendre en main mon clito. Je ne bougeai pas de surprise et de ses initiatives. Après m’avoir bien embrassé, André recula.- Bonjour chère Sylviane, me dit André, Edwige tu avais raison, elle est charmante, très à mon goût.La voix d’André est très mâle, tout comme son physique. Il est grand par rapport à mes 1,60. Malgré son âge apparent, André a l’air en forme. André est très classe. Il est habillé en costume cravate. Je ne bouge pas car ne sachant quoi faire. Maîtresse le voit et commence à prendre les choses en main.- Sylviane, André doit avoir soif, que lui proposes-tu, me dis Maîtresse ?- Excusez moi André, que voulez-vous?- Salope, c’est Monsieur André pour toi, c’est quoi ces familiarités- Excusez-moi Monsieur André, que désirez-vous boire ?- Comme excuse, à genou et suce moi, je boirai aprèsJe me met à genou, vu sa taille, je suis à la bonne hauteur. J’ouvre la braguette à bouton, et non un zip. Le tissu est d’excellente qualité, M André doit avoir des moyens financiers. Je n’ai jamais vu une telle qualité de vêtement. J’écarte la braguette et je glisse une main pour sortir son sexe. Il est encore mou, je le prends dans ma bouche, mon premier vrai sexe.- Et le reste salope? Me dis M André- Les couilles sort les, me dis Maîtresseje escort diyarbakır recule ma tête et je glisse ma main dans le pantalon et j’en sors les couilles. Elles sont superbes, pleine de poils blancs. Le spectacle est hypnotique, voir ce sexe sorti sur un pantalon. Je sors ma langue et commence à lécher les couilles de M André.- Je t’ai demandé de me sucer pas de t’occuper de mes couilles, prends ma pine et fais la durcir.Je reprends la bite de M André qui a commencé à gonfler.  Je prends la tige de M André en bouche- Fais attention avec ton rouge à lèvre, ne va pas laisser de traces, me dis MaîtresseJe commence à malaxer les couilles de M André pour le faire durcir.- Non salope que ta bouche, met tes mains dans le dos, me dis M AndréJe m’exécute, je met mes mains dans le dos. Maîtresse tourne autour de nous, faisant des photos.Je commence à jouer de la langue avec cette queue. Je touche le le gland avec ma langue. M André ne bouge pas, cela ne me facilite pas la tâche. Je sens que sa bite me rempli la bouche, il gonfle. Cela m’excite également et mon clito prends du volume. Maîtresse se met derrière moi, et commence à me pincer mes tétons qui sortent légèrement du corset. Cela nous excite, M André et moi. La bite de M André prends de plus en plus de place dans ma bouche. Son gland commence à s’enfoncer dans ma gorge, je commence à étouffer. Maîtresse le remarque et le dis à M André. Il sort sa bite toute gorgée de sang, elle est immense. Bien décalotté, et bien tendu, il est encore vigoureux ou serait-ce du viagra?Maîtresse était derrière moi à genou, et a insinué son gode sous ma jupe, entre mes fesses et ma culotte. Maîtresse faisait de aller retour pour bien m’exciter.- Je prendrai bien un café, dis M André- Allez salope, soit une bonne maîtresse de maison, me dis MaîtresseMaîtresse se recule pour me permettre de me lever. Je me lève et me dirige vers la cuisine.Je reviens avec le café de M André.- Et le mien, salope ?Maîtresse ne m’avait rien demandé et je ne voulais pas prendre d’initiative.Je retourne dans la cuisine pour un faire un second. Je ramène le café pour Maîtresse .M André s’est déshabillé et est tout nu. Il a le torse bien poilu poilu. On voit que M André entretien sa forme, son torse est encore musclé ainsi que ses abdos.Il est bien installé dans le canapé, sa bite a un peu ramolli, elle est moins tendu. Il ne doit pas avoir pris de Viagra, donc il est encore vigoureux. Maîtresse est à coté de lui.- Allez salope, viens faire ta punition pour avoir oublié mon café, viens me lécher la chatte, j’ai envie de jouir avec ta langue pendant qu’André profite du spectacle et de son café Je m’installe à 4 pattes entre les cuisses de Maîtresse. son gode me gêne, j’ai du mal à atteindre sa chatte. Elle le remarque, elle descends ses fesses vers le bord du canapé. Je sors ma langue et je commence à titiller ses lèvres. Elle s’ouvre et la sangle du gode passe devant son vagin. Comment la lécher comme ça. Je décide de m’occuper de ses lèvres. Maîtresse a l’air d’aimer je commence à sentir l’odeur de sa mouille, mais je n’en ai pas encore le goût.Je sens une main qui glisse le long de mes bas. L’odeur de Maîtresse et cette main, refont gonfler mon clito. Je me concentre sur Maîtresse, elle veut jouir. Je la regarde, je remarque qu’elle surveille ce que fait M André.Je sens qu’un doigt se glisse sous la culotte, et titille ma rondelle. Mon clito mouille, et humidifie la culotte de Maîtresse.Maîtresse met sa main sur ma tête, j’en ai oublié de la lécher. Je me remet à la tâche. Je lèche Maîtresse mais j’ai du mal à me concentrer, le doigt de M André fouille ma chatte. Je cherche le clito de Maîtresse, je le trouve sous la sangle, je l’excite avec ma langue. Maîtresse commence à respirer fort, ses cuisses se ferment. Elle se tend puis se relâche. Mon clito mouille un peu plus, j’en sali la culotte.- Bon Edwige, tu as pris ton plaisir, je commence à débander, dis M André- Hum oui, la langue de Sylviane est agréable, tu en as déjà profiter aussi- Elle m’a bien fait monter la sève mais j’ai besoin de juter- Sylviane branle un peu André, pour lui redonner un peu de vigueurJe laisse Maîtresse et me tourne vers M André, je prends sa bite qui est encore bander. Maîtresse se lève et va à son sac, pendant je masturbe le chibre de M André.Maîtresse revient avec un flacon de lubrifiant et des capotes. Bon, Maîtresse va me saillir pendant que je fais juter M André en le branlant, enfin c’est ce que je pense.- Tiens salope, voici une capote, met là sur mon gode pour t’entraîner avant d’habiller M André.Je prends la capote et j’en coiffe le gode de Maîtresse. M André se met à côté de Maîtresse, toujours bien tendu. Je met la capote à M André sur sa bite toute tendue.- Allez met toi à 4 pattes salope, me dis Maîtresse, tu vas être saillie par une vraie biteJe prends la pose. M André se met derrière moi. Il relève ma jupe en jean. Profite du spectacle de la vue de mes fesses avec la culotte de Maîtresse et mes bas. Je sens qu’il prend la culotte et la fait glisser. Mon clito est tout dur d’excitation.Il prend la culotte et j’entends qu’il la renifle.- Edwige, je voie que tu as prêté ta culotte souillé à ta pute. J’aime ton odeur de femelle ainsi que la trace sur le gousset. Mais cette tâche humide sur le devant diyarbakır escort bayan doit être à ta pute. Ça l’excite d’être une femelle. – Oui c’est une bonne femelle, il va falloir la dépuceler André, et avec une bonne bite.- Edwige, je crois que ta pute va se souvenir de son dépucelage, ses fesses m’excite- Sylviane, prends ma bite en bouche , me dis Maîtresse, suce moi comme tu as sucé André, pense que c’est sa biteJe gobe la bite en plastique de Maîtresse, elle est bien plus petite que celle de M André. Je sens un liquide froid sur ma rondelle, le lubrifiant. Un doigt s’insinue entre mes fesses, c’est M André qui prépare ma chatte. Son doigt glisse tout seul, je relève mes fesses pour qu’il aille plus loin.- Regarde Edwige, elle a envie ta pute- Vas-y André, baise cette pute, fais toi plaisir, fais la couiner Je sens le gland de M André sur ma rondelle. Instinctivement, je serre mes fesses. Maîtresse le voie. Maîtresse prends mes fesses à pleine main et les écartent.M André pousse sur ma rondelle, avec le lubrifiant, il s’insinue entre mes fesses. C’est douloureux. Je ne peux pas trop crier car j’en ai le gode en bouche. Mon cul se déchire, la bite de M André est grosse quand même.Il pousse toujours, mais sa bite à quelle longueur? Je sens que M André s’agrippe à mes hanches. il pousse toujours, il s’arrête. Je sens ses couilles contre moi. Enfin il est entré tout du long.- C’est bien ma pute, me dis Maîtresse, c’est fini il est en toi. Je peux sortir de ta bouche. Hé bien, ma salope, tu baves bien, j’en ai plein le gode. Alors André, elle est comment cette chatte?- Bien serré, Edwige, une bonne chatte de pucelle bien serré. J’ai adoré la déflorer.- Bon, va falloir la baiser cette puteM André recule sa bite, je sens mon cul se vider. Il va sortir ? Non, il commence à faire des aller retour, il me baise doucement. Ma chatte se dilate sous les va et viens. Mon clito grossit, il se tend, jamais je n’ai toucher mon ventre en bandant, il coule. Maîtresse le voit, que je mouille.- C’est bon André, elle mouille, tu peux accélérer. Baise là cette pute, fait attention elle va jouirM André accélère le rythme et va aussi plus loin. Je sens ses couilles qui tapent à chaque aller-retour.Maîtresse a enlever son gode ceinture, et se couche devant moi.- Lèche moi salope, tu penseras moins à la bite qui te ramone.Maîtresse écarte ses jambes, je descend vers cette chatte, toute humide. En me cambrant de la sorte, je sens moins la bite de M André. Je sens que la bite me pénètre moins loin dans cette position.M André à du mal à me pénétrer, mon cul est trop haut. Je sens qu’il sort, il bouge.Je sens son gland qui se représente. Voilà qu’il me pénètre jambe plié. Ouah, c’est encore meilleurs. M André va plus loin dans cette position, je sens encore plus ses couilles quand il est au fond.M André recommence à me baiser, plus brutalement qu’au début. Que se passe-t-il, sa bite grossit encore, ses mains s’agrippent. Je sens de gros coups de reins et là il se fige au fond de moi. Il jute. Ma queue palpite et crache son jus. Je ne me suis pas touché et je me suis vidé. J’écrase ma bouche sur la chatte de Maîtresse sous ma jouissance.- Alors André? C’est une bonne pute ?- Oui Edwige, elle m’a bien vidé ta pute et pas que moi. Regarde en dessous d’elle, elle a aussi juter.- Mais c’est vrai salope, tu as aimé te faire saillirJe ne dis rien, je suis encore sous le coup de ma jouissance.- André, enlève ta capote, que cette pute te nettoie la queue- Maîtresse j’ai du mal avec le sperme, la mouille ça va mais le sperme, dis-je- Allons ma pute, tu veux me faire plaisir, me dis Maîtresse, je ne te demande pas de boire son sperme dans la capote, ni de lécher tes souillures mais juste de sucer André pour le nettoyer.M André s’est remis dans le canapé, sa bite s’est ramolli. Il reste un peu de liquide sur sa bite. je prends sa bite entre mes doigts. Elle est poisseuse , devenu flasque, moins aguicheuse, moins tentante. Je descends mes doigts pour prendre sa bite bien à la base. J’ouvre ma bouche avec un léger dégoût. Je gobe cette bite. Hum, ce n’est pas si désagréable. Ma langue joue avec la bite de M André. La bite réagi à ma caresse, je sens qu’elle grossi à nouveau. Maîtresse en a profité pour remettre sa ceinture. Je sens le gode de Maîtresse sur ma rondelle .Je veux bouger mais M André me bloque la tête et Maîtresse s’agrippe à mes fesses.je veux me libérer de leurs étreintes mais je n’y arrive pas. La bite de M André a repris de la vigueur, et commence à me baiser la bouche pendant que Maîtresse me baise le cul. Je sens que mon clito reprend aussi de la vigueur. Les deux me baisent en sandwich. Je n’en peux plus. Je sens que la bite de M André palpite dans ma bouche et Maîtresse qui me pilonne le cul. Non, je ne veux pas du sperme de M André. Maîtresse me pénètre à fond et me bloque les épaules pour que je recule pas.M André me tient la tête et sa queue me pénètre à fond, il jute à nouveau et au fond de ma gorge.- Voilà salope tu es dépucelé de tes deux trous, me dis Maîtresse.- Sa bouche est aussi bonne que sa chatte, tu as une bonne pute Edwige. Il faut qu’elle apprenne à avaler avec plus d’envie, dis M André- Bon il est l’heure, il va falloir y aller , dis Maîtresse, il faut que tu ranges et que tu nettoies et que tu te prépares avant que ta femme rentre.Maîtresse récupère ses affaires et s’habille. Je commence à ranger. Maîtresse et M André s’en vont. Je suis complètement vidé, je n’ai plus de force, et il faut que je me dépêche de tout remettre en ordre avant l’arrivé de ma femme. 

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


maltepe escort ankara escort sivas escort adana escort adıyaman escort afyon escort denizli escort ankara escort antalya escort izmit escort beylikdüzü escort bodrum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort kayseri escort bursa escort tuzla escort bursa escort canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis illegal bahis sakarya escort bayan sakarya escort bayan sikiş izle hendek travesti