Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Ma femme me trompe avec mon père – Partie 7Suite…« Bon, on va à la plage ce matin ? » demanda Gérard. Je répondis « Non pas moi, je vais faire du vélo ! On se retrouve ici pour midi.». « Coralie tu viens ? » demanda mon père. Je ne pouvais pas imaginer qu’elle allait les accompagner, mais pourtant…« Oui, si vous voulez… » Répondit-elle… « Je vais me changer ! ». Quelques minutes plus tard elle revenait avec un mini short et un petit top moulant qui lui faisait un décolleté monstrueux. Gérard n’en revenait pas « Putain, ça te fait des nichons magnifiques ce tee-shirt ! » s’exclama-t-il en riant !Je ne disais rien et allais me préparer, avec derrière la tête, le projet de les surprendre à nouveau… J’étais certain qu’ils iraient à la même plage qu’hier, mon père savait maintenant qu’ils seraient tranquilles…Alors qu’ils prenaient la voiture en direction de la plage, je décidais de couper par les bois pour les rejoindre.Quelques minutes plus tard, je vis la voiture garée à l’emplacement habituel, je m’approchais lentement, le plus près possible pour pouvoir les entendre. Allongé derrière un épais bosquet, je pouvais tout voir et tout entendre, j’étais à moins de dix mètres d’eux !Là, mon père était allongé sur le sable et Coralie se baignait avec Gérard, ils jouaient, s’éclaboussaient comme des gamins, puis elle monta sur son dos. Soudain, il l’attrapa par la taille et la plaqua contre lui, il l’embrassait, elle mit ses bras autour de son cou, puis ils restaient ainsi, bouche contre bouche, puis Coralie fit des mouvements de bas en haut, et là je compris qu’il était en train de la pénétrer ! Ils baisaient dans l’eau ! Je n’en revenais pas, cela faisait à peine dix minutes canlı bahis qu’ils étaient là, et elle baisait déjà avec ce vieux type affreux. Je ne voyais vraiment plus Coralie de la même façon, cela faisait vingt ans que nous étions mariés, et jamais je n’aurais imaginé ça de sa part…Alors que les deux amants sortaient de l’eau au bout de quelques minutes, j’entendis des voix… C’était Bernard et Marcel ! Mon père avait dû les prévenir qu’ils étaient là ! Coralie se précipita vers eux, sans son bas de maillot que Gérard lui avait retiré et s’était mis sur la tête, elle les embrassa tendrement l’un après l’autre sur les lèvres et les amena jusqu’à leurs serviettes en les tenant par la main…Les deux hommes s’allongeaient de chaque côté de Coralie, elle était sur le dos, elle fermait les yeux pour profiter du soleil. Ils ont alors commencé à la toucher, la caresser, puis, Marcel, de moins en moins timide, se mit à lui lécher les seins, il les malaxait, les pétrissait comme du pain. « Putain Coralie, si ma femme avait des seins comme les tiens, ce serait le bonheur !! » Coralie poussa un petit rire aiguë, elle se sentait flattée et désirée, ça se lisait sur son visage… Elle avait le sourire aux lèvres, heureuse que ces deux pervers la tripotent…Soudain, Bernard lui écarta doucement les cuisses et enfourna son gros doigt dans sa petite chatte, et un second dans son anus. « Aïe !! Doucement… » Dit-elle avec un petit air coquin. Sans l’écouter, il agitait sa main dans ses trous, puis les ressortait pour les sentir. « Et ben, tu es déjà sacrément excitée !» Dit Bernard…Marcel se plaça entre ses cuisses pour la lécher. « Ah non !! Ça je ne veux pas !! Je déteste ça, même Homer bahis siteleri ne me le fais pas ! ».Bernard lui bloqua alors les bras, tandis que mon père et Gérard lui tenaient les pieds au sol « vas-y mon Marcel, bouffe lui la chatte !! » cria Gérard. Coralie se débattait, on voyait bien qu’elle n’appréciait pas, et moi j’étais toujours là, comme un con, je ne savais pas quoi faire, je n’allais pas appeler les flics quand même ! En plus, j’étais toujours curieusement excité, je ne pouvais pas m’empêcher de regarder, je me demandais jusqu’où ils iraient cette fois-ci !« Allez Coco soit sympa… » Dit Marcel « Ma femme ne veut pas que je lui fasse, mais toi tu es si gentille… » Coralie, prisonnière, dut se résigner et se laissa faire quelques minutes avant de recommencer à se débattre à nouveau « Allez ! C’est bon maintenant ! » Cria-t-elle. « Tu ne sais pas t’y prendre ! » Dit Bernard qui prit sa place. Il s’employa à la lécher à son tour tout en la doigtant. Coralie essayait de l’en empêcher, elle poussait sa tête mais Bernard était bien trop fort… C’est alors que Coralie commença à se décontracter, cette fois-ci, elle tenait la tête de Bernard, mais pour qu’il aille plus fort, plus loin ! Elle gémissait en se tordant de plaisir sur sa serviette.C’est alors que Marcel donna une petite tape sur l‘épaule de Bernard pour qu’il s’écarte, il s’allongea sur elle pour la baiser en missionnaire, Coralie surexcitée, se mit à hurler de plaisir au moment de la pénétration, Marcel tout heureux de la faire jouir s’acharnait dans sa chatte. Coralie le tira contre elle et l’embrassa à pleine bouche. Marcel avait les yeux grands ouverts, il n’en revenait pas de la rendre aussi heureuse güvenilir bahis !Gérard s’approcha et présenta sa bite aux lèvres de Coralie. Prit par le plaisir, elle ne se fit pas prier et prit toute la bite de Gérard en bouche, elle le suçait énergiquement et soudain, Gérard déchargea sans même se retirer, et aussitôt, il mit sa main devant la bouche de Coralie « AVALE !! » ordonna-t-il, Coralie s’étouffait et finit par en avaler une partie et recracher le reste dans le sable. Hilare, mon père prit la place de Marcel. « Non attend, en levrette plutôt, je préfère…» dit-elle à mon père avant se placer à genoux dans le sable… Sans se faire prier, mon père lui défonça la chatte violemment en la tenant par les épaules, ses gros seins s’agitaient sous elle à chaque claquement de son bassin contre ses fesses. « Putain, mais t’es trop bonne ma Coco !! » hurla-t-il. Il se retira avant de jouir et souffla longuement pour reprendre son souffle..Puis, chacun leur tour, ils la prenaient dans toutes les positions, sur le dos ou en levrette, elle avait toujours deux bites en elle, une dans la chatte ou le cul, et l’autre dans la bouche. Cela dura au moins une heure, puis ils déchargèrent sur elle, sur son visage ou ses seins. Mon père fut le plus long à jouir, il se branla au dessus d’elle, elle tirai la langue en attendant son jus, et lorsqu’il jouit elle se précipita sur son gland pour tout aspirer, il lui lécha la bite tout du long pour prendre jusqu’à la dernière goutte ! Marcel était le dernier à éjaculer et il se permit de tout lui lâcher dans la chatte en poussant un crie se soulagement… « Oh merci, merci Coralie ! Tu es vraiment géniale comme fille. Je me rappellerai de cette journée pendant longtemps… » s’écria-t-il.Coralie était recouverte de foutre, elle était là, sur le dos, sur sa serviette, les jambes écartées, elle ne pouvait plus bouger tellement elle est épuisée…A suivre !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

 Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


ankara escort kadıköy escort aydınlı escort maltepe escort pendik escort izmir escort sakarya escort sakarya escort ensest hikayeler izmir escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort maltepe escort tuzla escort büyükçekmece escort izmir escort izmir escort bayan kayseri escort gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort izmir escort gaziantep escort maltepe escort istanbul escort escort bayanlar istanbul escort bayan escort bayan escort bayan istanbul bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis illegal bahis sakarya escort bayan