French

Ma salope de mère

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Ma salope de mèreJe vais vous raconter ce qui c’est passé lors du début de cet été. . Je m’appelle Julien, je suis très sportif cet à dire que je vais faire 3h de vélo par jour après la fac qui se trouve dans ma ville. Ma mère est assez petite 1m60 et assez mince 54kg mais à des seins généreux elle fait du 85D ( je l’ai entendu en parler avec ma soeur ) et elle a des fesses de taille normal ni trop gros ni trop petit. Alors, ma tante étais en déplacement et ne pouvait pas me prendre donc l’histoire commence un soir où nous étions que nous deux car ma soeur vit maintenant chez elle et mon père avait une formation donc il devait s’absenté pendant toute les grandes vacances, alors ce soir là je vis maman descendre en peignoir mais je vis aussi qu’elle avait des bas noir canlı bahis et non un shorty pour dormir, la voyant comme ça je me dit qu’elle a du mettre ces affaires à laver et qu’elle n’a plus rien à se mettre. Bon nous regardons les informations et maman enlève son peignoir :-Maman ? .-Oui mon chéri !-Pourquoi tu es comme ceci ? ( seins nu, string et bas noir )-Bas j’ai chaud et ton père n’aime pas que je soit comme ça. Tu n’aime pas ? Si tu veux je vais remettre mon peignoir.-Ah d’accord. Bas disons que ça ne me laisse pas indifférent, non reste comme ça si tu a chaud .La vision de ma mère me changeait la vision en vers ma mère elle m’excitat énormément, mon érection se voyait clairement à travers mon short pour dormir. A un moment je vois mà mère regarder ma verge. bahis siteleri Voyant ceci je dis à ma mère :-Ça ne te dérange pas si je me met nu ? .-Non d’ailleurs je vais faire de même.En faisant ceci ma mère se déshabillle comme moi et se rapproche de moi.Elle me dit d’une voix douce-je peux te sucer j’aimerais goûter à ta bitte et que tu me pénètre dans mes deux trous s’il te plaît? Ta bitte est énorme elle me dit une envie-Si tu veuxAlors elle me fait une pipe divine pendant 5 min car elle a envie de ma queue. Je la pénètre d’abord pour son cul et passe par sa chatte après 10 minutes elle a un orgasme violent et je jouit sur ses seins, elle lèche mon sperm qui est bien étalé sur seins gros seins. Elle me dit merci ta bitte et ton sperm sont magnifiques.Sur ces bahis şirketleri mots nous restons nu et pendant le reste des vacances avant que mon père revienne nous avons baiser comme des fous.Le jour suivant nous sommes resté à la maison donc autant dire que nous sommes restés nu toutes la journée et nous avons baiser 3 à 4 fois ma mère est resté couverte de sperme toute la journée en plus pendant nos actes sexuelles ma salope de mère a jouit plusieurs fois dont une où elle m’a lancéplusieurs énorme jets de sa délicieuse cyprine que j’ai pris le temps de d’extraire le reste de sa petite et magnifique chatte, son jus est excellent. Pour la nuit nous avons dormis ensemble et avons encore baiser. Il y a même un après midi ou nous avons baiser avec ma soeur mais ce sera pour une autre histoire.Ma bitte est aimé par beaucoup de femmes de ma famille avec un 24cm en érection c’est pas mal. Et les femmes de ma famille ont des seins assez gros donc moi j’ai bien ça je peut m’amuser avec.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

un accident tout simplement 3 Suite

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

un accident tout simplement 3 SuiteNous descendons au salon et il me demande ce que je veux boire. Je lui demande un jus de fruit lui précisant que je ne bois jamais d’alcool. Il me sert un jus d’orange et se sert un whisky. Je m’assois dans un fauteuil en croisant mes jambes et j’attends les explications.-Voilà me dit il la chambre que tu occupes est celle de ma fille qui est morte dans le même accident de voiture que sa maman les affaires qui s’y trouves sont à elle et non pas à mon épouse comme j’ai pu te le dire hier mais je ne voulais pas rentrer dans les explications hier soir. Je n’ai pas pu me séparer des affaires de ma femme et de ma fille. Celles de mon épouse sont encore dans les armoires de ma chambre. Et les affaires dans ta chambre sont celle de ma fille.-Si tu veux on arrête d’en parler si cela te fais du mal-Non non il vaut mieux en parler de suite comme cela on sera tranquille-Parles moi de ta fille.-Elle est décédée à l’âge de 18 ans et s’appelait Coralie-Coralie ! Là je me fige et dans mon regard il voit mon interrogation-Tu lui ressemble beaucoup en taille et physiquement et il est vrais que lorsque j’ai découvert ton petit secret tu as fait remonter en moi des souvenirs et j’avais l’impression d’avoir ma fille en face de moi.Je vois qu’il refoule une petite larme. Alors au culot je me lève et m’approche de lui le sert dans mes bras. Il m’installe sur ces genoux et place sa tête sur mon épaule.-Tu as mis son parfum ?-Excuses-moi s’il ne fallait pas-Non non tu as bien fait il te va très bien-Merci et je lui fais un bisou sur la joue-Allez on va manger car après il faut que l’on discute sérieusement mais ne t’inquiètes pas rien de grave.Je quitte ses genoux et nous nous dirigeons vers la cuisine pour déjeuner. Georges commence à me poser des questions sur ma vie Comment j’ai commencé à me travestir.La réponse fut très simple Dans ma famille nous étions trois enfants deux filles et moi. Un père violent et alcoolique qui n’en avait que pour mes sœurs et moi j’étais le souffre douleurs de la famille. Une mère démissionnaire. Je me suis dit que mon père n’aimait pas son fils et aimerait la petite fille que je pourrais devenir. Mais ce n’était pas comme cela s’est passé. Et a 16 ans j’ai pris mes clics et mes clacs et je me suis enfuis de la maison cela fait deux ans que je traine chez des amis.L’année passée à 17 ans j’ai trouvé du travail dans l’usine du village voisin où je suis magasinier ce qui m’a permis avec mon maigre salaire de louer la petite maison que tu as vus hier en me ramenant. L’avantage c’est que je suis à l’abri des regards et que si quelqu’un approche Rex donne l’alerte. J’ai commencé a acheté par correspondance des vêtements féminins et d’améliorer mon image de fille.A certains moments je garde même des sous-vêtements sous mes affaires d’homme. Par contre à la maison je suis en permanence en demoiselle.Georges me pose la question de savoir si j’ai fait des rencontres avec des hommes De ce côté-là je me suffis à moi-même si je peux dire comme cela j’ai un god et luis seul a pénétré mon intimité.Après avoir fini le repas nous avons bu un petit café et il me demande si je suis prête pour ma surprise. Je file cherché un blouson et redescends près du 4×4 de Georges. -Appelle ton chien on l’emmène avec nous-Ou va ton ?-Tu verras bien, crois-moi cela devrais te plaireJ’appelle Rex et le fais monter et moi je monte à coté de Georges. Nous prenons la route pour sortir du petit village. Sa main c’est posé ce coup-ci directement sur ma cuisse et commence à me caressé en remontant doucement sur le haut de mes bas. C’est la première fois qu’un homme me touche et celui-là le fais tout en douceur. Le docteur quitte la route principale pour arriver sur un chemin en terre et là je commence à imaginer beaucoup de chose. Mais je me pose la question pourquoi ne pas être resté chez lui nous aurions eu tout le confort.Nous arrivons devant un portail que Georges ouvre avec une télécommande une fois le portail fermé nous arrivons dans la cour d’une izmir escort belle maison une ancienne ferme toute remis à neuve en forme de U. Une maison principale face à nous et des dépendances de chaque côté et le tout fermé par un mur avec le portail que l’on venait d’emprunter.-Ou est-on Georges ?-Descend et je te dis tout-Je peux faire descendre mon chien-Oui pas de soucis il y a personneGeorges prends un trousseau de clés dans la voiture et me tend la main. Un peu peureuse je ne sais pas du tout ou nous sommes et ce que l’on va faire. Il ouvre la porte d’entrée de la maison et nous arrivons dans un hall d’entrée magnifique. Le docteur me fait visiter le rez-de-chaussée ou se trouve les pièces à vivre (salle à manger, cuisine, salon).On sent que cette maison est vide depuis longtemps, il ouvre une porte-fenêtre dans le salon qui donne sur une piscine couverte chauffée. Elle est entourée d’arbres qui forment une haie rendant complètement invisible cet endroit de l’extérieur. Je suis estomaqué par ce luxe mais je ne sais toujours pas ou nous sommes. Il reprend ma main et m’entraine à l’étage ou se trouve deux belles chambres la première une chambre normal avec un grand lit et une salle de bain attenante et une deuxième dans les tons de rose une véritable chambre de princesse avec un lit à baldaquin deux places et avec aussi la salle de bain. Ce coups là je veux comprendre nous revenons dans la première chambre. Nous nous asseyons sur le lit.Sa main sur ma cuisse gauche fait des va et vient entre mon genoux et le haut de mes bas. -Ou sommes-nous ?- Chez moi – Chez toi ?- Oui cette maison nous l’avons fait rénové lorsque ma femme et ma fille était encore parmi nous. C’était notre maison de campagne ou nous aimions nous retrouvez les weekends et les vacancesSa main toujours sur ma cuisse est remonté sur la peu nus au-dessus de mon bas et cela me donne des frissons je n’ose bouger pour qu’il croit que je veux que cela s’arrêtes. Mais de toute façons mes petits gémissements lui confirme que cela me plais. Il arrive à frôler ma culotte là je ne peux retenir mes jambes qui s’écartent toutes seules pour lui laisser le passage. Il touche mon petit sexe à travers le nylon de la culotte. La sa bouche s’approche de la mienne et pour une fois une langue passe le barrage de mes lèvres et je réponds a se baiser que j’attendais je pense depuis très longtemps et que Georges a su me faire tant apprécier.Il retire sa main et s’écarte de mes lèvres.-la surprise ce n’est pas de coucher avec toi même si j’en a très très envie-Alors c’est quoi cette surprise ?-Cette maison n’est pas habité depuis très longtemps je viens de temps en temps faire un tour-Et alors -J’aimerai que tu l’habites avec ton chien-Quoi j’ai mal entendus ?-Non tu as bien entendus viens habiter ici ce sera chez toi-Je n’aurai pas les moyens de te payer un loyer-Qui te parles de loyer Je veux que tu deviennes la gardienne de cette maison et donc je te loge gratuitement-Franchement je ne sais pas qui te dire-Acceptes cela me ferai plaisir-Oui je veux bien mais il va falloir que je déménage mes affaires mais pas les meubles la maison était meublée avant que je l’habites-Tu pourrais déménager quand-Quand tu voudras et je m’approche de lui pour l’embrasser tendrement et que nos langues rentre en contact-J’ai autre chose à te demander mais là je te laisse la décision et si tu ne décides pas de suite cela ne me dérange pas-vas-y toujours-Veux-tu devenir ma maitresse, mon amante, J’attends depuis très longtemps quelqu’un comme toi.-Tu dis que je ressemble à ta fille et tu veux faire l’amour avec moi-Et alors qui te dis que je n’avais pas envie de ma fille-Je te comprends mieux alors -Ah au fait et si tu arrêtais de travailler et que tu vives ici je pourrais t’entretenir et cela te permettrai d’être toujours en fille-Oui mais là j’abuserai de toi et je n’aime pas cela-T’inquiètes pas donne ta démission a ton patron et viens habiter ici et je serai le plus heureuxMa réponse fut direct et sans hésité je l’embrassai de izmir escort bayanlar nouveau il m’allonge sur le lit et ses mains ne restèrent pas immobile longtemps il me quitta mes chaussure embrassais mes pieds. Sa bouche remonte doucement le long de mes jambes. Je me laisse aller tellement cela m’excite et gémis de bien-être. A la lisière de mes bas il m’enlève ma minijupe et défais les boutons de mon chemiser je me présente en sous vêtement face à lui. Ses mains douces me donnent des frissons que je n’ai jamais connus avant. Je ne veux pas que lui seul me donne du plaisir alors mes mains caressent sont sexe à travers son pantalon que je défis rapidement. Je me trouvais face à un sexe déjà bien bandé et assez énorme je le branle un peu et lui caresse ses bourses. Je quittais sa bouche pour descendre au niveau de son sexe que je léchouille au début je tête un peu et comme par reflexe mes lèvres s’entrouvre pour laisser passer son gland. Ma langue tourne autour de ce gros bonbon à qui j’ai envie de donner du plaisir.Apres ce début Georges commence à faire venir son sexe dans ma bouche par de doux allez retour en s’enfonçant délicatement de plus en plus loin. Je passe un moment formidable j’aimerai que cela dure. Mais le sexe de Georges commence à avoir des soubresauts et je me doute que son plaisir allait arriver. Georges veux se retiré mais moi je veux gouter à ce nouveau plaisir. Le premier jet arrive m’étouffe un peu mais j’arrive à l’avaler avant que le deuxième et le troisième suivent.Je me délecte de ce nouveau breuvage et Georges quant à lui m’attire a lui pour m’embrasser et me remercie pour se plaisir que je viens de lui donner.-Cela veut dire que tu acceptes ma proposition-Oui je l’accepte-Et tu veux emménager quand -Demain Si tu veux-Maintenant se serai mieux non ? et pas la peine de me dire que tu as ton chien car il est là avec nous donc tu n’as pas d’excuses-Je vois que tu es pressé -Oh oui et si on allait chercher tes affaires maintenant cela te permettra de coucher ce soir ici-Toute seule -Si tu es vraiment sage je reste avec toi-Je peux être une petite fille pas sage si tu veux vraiment tu seras peut être obligé de me donner la fessée-Chiche ?-Non pas maintenant Mais qui sait un jour peut êtreGeorges descend pendant que Je me rhabille et fait une retouche maquillage. Je descends au rez-de-chaussée retrouvé mon amant qui me sert dans ses bras et il m’embrasse. Nous sommes partis tous les deux en direction de chez moi chercher mes affaires. J’ai laissé Rex surveillé la maison.Arrivé Dans mon ancien logement il n’y avait pas grand-chose à prendre sachant que je n’avais pas beaucoup d’affaire à moi. Le 4×4 a vite été remplis j’ai fermé une dernière fois les volets de cette bâtisse. Nous sommes passés par la maison de Georges prendre de quoi manger pour le soir.Je monte dans la chambre rassemblé les affaires que j’avais laissées et réfléchis à ce qui m’arrive je crois toujours rêver mais Georges me tire de mes songes.-Alors jolie princesse on rêve-Oui je pense que oui-Crois-moi tu ne rêves pas-Demain si tu veux on reviendra chercher ta voiture et en même temps tu m’aideras à trier les affaires de ma femme et tu garderas tous ce que tu veux.-Si tu veux et la semaine prochaine j’irai donner ma démission à mon patron et faire mon changement d’adresse.-J’ai quelques papiers à faire si tu veux commences à faire le tri et ce que tu ne veux pas tu auras qu’à le laisser sur le lit. Tu devrais trouver des sacs de sports dans le bas de l’armoire tu as qu’as tant servir. Laisse peut être quelques affaires de rechange ici on ne sait jamais tu pourrais en avoir besoin-J’ai le temps de prendre une douche-Oui bien sûr on partira quand tu voudrasIl s’approche de moi m’embrasse et quitte la pièce. J’ouvre l’armoire et trouve les sacs et une valise comme me l’avais dit Georges. Je commence par la penderie et la chance est pour moi encore une fois sa filles a un peu les mêmes mensurations que moi ce qui me permet de récupéré des robes. Des ensembles jupes izmir bayan escort vestes enfin beaucoup de choses que j’aime et que je place dans la valise. J’ai laissé quelques tenues dans l’armoire. Ensuite je suis passé dans la porte à coté le premier rayon contient beaucoup de sous-vêtements de tous les jours mais toujours très jolies. J’en ai laissé une partie en réserve. Sur le deuxième rayon des bas et des collants de beaucoup de couleurs j’ai emmené tout ce qui était le plus sexy et laissé le plus simple. Au troisième Rayon j’ai eu une drôle de surprise des dessous un peu plus affriolant un peu plus transparent au milieu de cela j’ai découvert une guêpière blanche avec la culotte assortis et une paire de bas que je mets de côté tout le reste est mis dans un des sacs. Et tout en bas des livres un petit coffre caché bien au fond que j’ouvre et ou je trouve quelques sexe toys et deux ou trois cahiers écrit a la main. Curieuse j’emmène le contenu dans un des sacs. J’ai rien laissé sur le lit car tout me plaisait. Dans une autre porte je découvre les chaussures une chance elles sont de pointure 40 je fais a peu prêt cette taille. Je laisse des baskets et une paire de chaussure. Et emmènes le restes mais je mais de cotés une paire de chaussure blanche a petit talon à bout ouvert. J’avais découvert juste avant une robe blanche boutonnée sur le devant. Je décide de garder cette tenue pour mettre après ma douche.J’ouvre la commode près du lit ou je trouve socquettes chaussettes mi-bas. Dans le deuxième tiroir il y des serviettes périodiques des tampons. Mais aussi des couches culottes taille adultes. Je referme le tiroir et ouvre le dernier tiroir ou là je découvre sous les draps quelques petites choses mais qui me surprennent pour une jeune fille de 18 ans. Je mets tout cela dans les sacs. (Nous verrons cela un peu plus tard dans l’histoire). Je me mets dans la salle de bain me déshabille et passe sous la douche. Je sors me sèche les cheveux de retour dans la chambre. Je mets du parfum de la fille de Georges un peu sur mon corps et sous mon coup. Je m’habille avec les affaires que j’avais mises de côté. Sur la robe je place une petite laine trouvé dans l’armoire. Je ferme les sacs et la valise et descends en bas. Je charge mon paquetage dans ma voiture. Remonte dans la chambre ranger un peu la pièce.Et descend voir Georges qui est bien sûr dans le cabinet. Avec quelqu’un de féminin une dame du même âge que le docteur. J’entre et il me voit surprise.-Viens que je te présente Micheline. Micheline je vous présente la fille d’une amie. Je vais l’installé à la ferme pour quelques temps.-Bien Monsieur. Bonjour Mademoiselle vous êtes très mignonne-Bonjour Madame je vous remercie de votre compliment-Docteur je m’en vais-je vous dit à lundi matin-Merci Micheline, ce weekend en cas d’urgence je serai à la ferme si vous voulez me joindre-Bien Passez un bon weekend alors. Mademoiselle ravis d’avoir fait votre connaissanceElla quitte le cabinet Georges va fermer derrière elle. Il m’attire a lui et m’embrasse et me dit que je suis magnifique comme cela. -Tu as trouvé des choses dans les affaires de ma fille-Oui j’ai tout emmené, cela te dérange pas, j’ai laissé quelques tenues de rechange-Tu n’as pas trouvé un journal intime dans ses affaires-Non rien du tout pourquoi ?-Je sais quelle en tenait un mais je n’aie jamais cherché-Dis-moi j’ai tout mis dans ma voiture Je vais te suivre-Allez on y va. Attend j’ai oublié de te donner cela c’est la télécommande du portail de la ferme et un jeu de clés.Je l’embrasse de nouveau et lui dis merci une main se place sur mes fesses. Je la retire doucement et lui dit c’est une surprise pour tout à l’heure si tu découvres maintenant se ne serai plus une surprise. Nous montons dans nos voitures respectives et partons en direction de la ferme. Nous passons le portail sur la droite une sorte d’abris ou nous garons nos voitures. Je lui pose la question de savoir quesqu’il y a dans les deux ailes. Il me dit que dans l’aile gauche il y a des archives et du matériel médical qu’il ne se sert plus. Et que de toute façon c’est lui qui a la clé. Par contre celle de droite la clé est sur le trousseau il y a des vélos enfin je n’aurai qu’a regardé quand j’aurai cinq minutes. A suivre…..

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La guerre de Troie aura bien lieu 2

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Girlfriend

La guerre de Troie aura bien lieu 2La traversée de l’HellespontL’hiver s’étiole lentement, la neige font en formant des torrents furieux qui dévalent la montagne. Depuis la rentrée, tout s’est bien passé, La veuve a éténommée par le chamane en Hellas, car c’était une semi esclave, en effet son homme l’avait achetée sur un marché d’esclave et elle provenait d’unerazzia faite par les Mycéniens sur une île du Péloponnèse. Ce nom lui avait été donné pour souligner son origine grecque et pas thraceLa vie s’était bien organisé dans la tanière qui devenait un peu trop petite et il fallait se serrer pour trouver sa place. Heureusement que l’Oursonnecampait dans la remise, peu isolée, à part les soirs où elle était d’humeur tendre, alors Xander lui faisait quelques papouilles et elle retournait heureusedans sa remise.Xander progressait bien dans l’art de guérir, mais chose bizarre, il était en parfaite communion avec son oursonne et parfois il arrivait à se glisser dansson esprit. Son corps se figeait et il arrivait à utiliser les capacités de son oursonne, particulièrement son flair, ce qui était parfois bien utile quand ils’agit de trouver des choses par voie olfactive.Régulièrement, il attrapait des lapins vivants, il devait les démembrer les articulations et les remettre en place, il avait acquis une certaine habilité à lefaire. La phase suivante était de le faire sur un cochon, mais c’est plus difficile d’en att****r vivant, Mais avec son oursonne, il arrivait assez rapidementà constituer un enclos de porcs sauvages et de sangliers.Hellas, avait la tâche de tenir la cuisine, de préparer les repas et de vider les couilles de ses maîtres, chose dont elle s’acquittait plus que volontiers. Elleparticipait aussi à la préparation des onguents et charpies qui seront très utiles quand la campagne aura commencé.La construction des radeaux avançait bon train et le forgeron avait même fait certaines améliorations pour pouvoir naviguer sans trop de problème, carc’est connu que l’Hellespont connaît par moment un courant fort qui descend des Dardanelles, justement où on compte débarquer. Il faudra que lesgalères participent à la traversée, car un radeau sur un courant d’eau, on le laisse descendre, mais sur la mer, il faut pouvoir le faire avancer dans ladirection désirée. Même avec une grande voile, il est pratiquement impossible de remonter le courant aussi a-t-il trouvé qu’on peut placer une paroiverticale sous le radeau pour faire office de quille et avec de bons timons, réussir à garder une ligne droite jusqu’à l’autre rive.Finalement les Ides d’Ares arrivent et avec eux, une troupe nombreuse, mélangeant troupeau, ravitaillement et soldats. Ce sont les troupes d’Achille. Ilsait qu’Agamemnon est parti avec sa flotte depuis Aulis et a été vue à Kavala, elle doit bientôt arriver.Achille envoie un petite troupe d’espions sur deux galères pour voir où ils peuvent débarquer et s’enquérir où est la flotte de Dardanos avec le terrible Énée, Prince de Dardanos . Puissant marin qui a déjà fait beaucoup de mal aux différentes flottes mycéenne, il a déjà coulé 100 galères qui étaient parties en avance et on ne peut se permettre de l’avoir sur le dos pendant la traversée du train.De l’attaque, il n’y a eu qu’une galère qui est revenue, le reste a été tué, car Énée était revenu plus vite que prévu de son voyage à Chypre.Pendant l’hiver, Hector est venu guerroyer en Thrace et avec comme résultat, il a tué le roi Pélée, roi de Phthie et Achille est devenu roi de Phthie à son tour. Mais la guerre qu’à menée Hector n’a pas suffit pour garder la Thrace sous l’influence de Troya. Finalement, il a du rembarquer pour Troya et à la demande de son père, il a du partir prêter main forte à leur suzerain, l’empereur des Hitites. On est sans nouvelle izmir escortlar de sa part. La bataille de Quadeshayant été perdue par les Hitites.Au retour des espions, il a appris que Énée doit partir sur la route du Zinc, car il y avait un manque de bronze pour faire des armes, Agamemnon ayanttrusté le marché. On estime qu’il ne sera pas là avant un mois, ce qui veut dire qu’il faut se dépêcher avant de l’avoir ici.D’avoir plus de 1500 Mirlitons dans une petite ville, cela ne va pas sans poser des problèmes et c’est là que les pierres qui se liquéfient facilement varendre un premier service en faisant un peu baisser la tension des troupes. (première utilisation du sel de bromure, bien connu lors de la premièreguerre mondiale)Pendant ce temps là, La reine mère est sur le point d’accoucher. Le chamane est appeler pour l’aider et diriger les sages femmes. Elle est installée sur sacouche et Zidantas commence à lui tâter le ventre, tout semble en place, il se tourne vers Xander :– toi qui a la main fine, mets là dans son trou, pour sentir si c’est bien la tête qui se présente en premier.Doucement Xander, met un doigt, puis un deuxième pour dilater un peu l’ouverture, trois doigts, et finalement tout la main et il sent une boule ronde aubout de ses doigts.– Je pense qu’il se présente avec la tête en bas.– C’est bon, Paleste, il faut te mettre debout et ensuite les assistantes te maintiendront accroupie pour que l’enfant puisse mieux descendre, J’aiappris ceci lors de mon voyage initiatique en Égypte, quand il y avait le Vieux Séti qui régnait. Depuis, il doit être mort. Bois un peu de cetteboisson, elle t’aidera dans l’accouchement.Très rapidement, un beau garçon apparaît, extirpé par les mains expertes des sages femmes.Très ému, Xander ne peut plus supporter la tension qui l’habite et se réfugie dans une des chambres, la Bleue, celle d’Andromaque qui vient le rejoindrepour le soutenir.– Pauvre trésor, tu m’as l’air d’être complètement paf.– C’est l’émotion, d’avoir un fils qui n’est pas mon fils.– Je connais comment calmer cet angoisse, bois cette coupe d’oinos, cela te détendra le corps et peut-être tendra ce que j’aimerai voir tendu, ditelleen fourrant sa main sous sa toge et en extrayant son phalus.– Je peux te monter, j’ai envie.– Oui, dit-il en se mettant sur le dos, mais met tes seins à ma disposition et aussi ta petite biloute que je puisse aussi jouer avec.Ainsi pendant que Paleste sort son fil de son ventre, il essaye d’en mettre un dans un autre, mais Andromaque ne l’entend pas de cette oreille et à l’instant x, elle provoque un Coïtus interruptus, (un peu de latin avant l’heure) et prenant sa gaule dans la bouche pour récupérer cette bonne soupe de couilles. En retournant dans la salle d’accouchements, il voit enfin son fils pour la première fois, il a cependant un doute, car il est rougeot de peau etbraillard comme son faux père. MaisZidantas le rassure :– C’est normal quand un bébé nait, il est toujours comme cela, c’est un très grand choc pour lui de passer du confort du ventre maternel à la dureréalité de la vie.– Profite pour récupérer ce qui est sorti en même temps, c’est très riche.Le soir, il y a une discussion entre les rois présents. Achille, Éction, et Ulysse Roi d’Itaque. Réputé pour son génie.Achille :– Selon mes éclaireurs, la flotte d’Agamemnon devrait arriver demain, il faut qu’on fasse le plan du soutien, cad le complément au pillage qu’onva faire. Pour traverser, chaque radeau sera tiré par 2 galères.Ulysse :– Pourquoi as-tu besoin de radeaux, on aurait pu se servir chez l’habitant.Achille :– Il y a les chevaux et ceux-ci ne sont pas chez l’habitant et il y a le forgeron, la cuisine, l’infirmerie, tout cela prend de la place qu’on a pas sur lesgalères. Sans parler du bordel izmir escort bayan qui va arriver tout soudainement. Tu sais que la troupe sans possibilité de décompresser, c’est pas évident et si onrazzie trop, la population va se mettre contre nous. On pourrait faire quelques prisonnières, mais c’est pas évident, il faut un temps pourtransformer une fermière en femme de charme.Ulysse :– Tu as raison. Mais à ce moment, il faudra bien sécuriser un point du rivage. Je pensais prendre en premier Dardanos plus au Nord-est, vuqu’Énée n’est pas présent, cela ne devrait pas être trop difficile. A part tes 150 hoplites marins, tu as encore quoi avec toi ?– Cela fait déjà 10 galères, c’est déjà pas mal. Ils sont tous bien équipés et en plus avec un arc chacun et 5 vingtaines de flèches.Achilles :– Éction. Comme je te l’ai dit, je compte emmener ton chamane et son assistant (ton fils) ainsi que ton forgeron. Ils se compléteront bien avec les miens.– Autrement, j’aimerai dans le deuxième voyage avoir 5 fois 20 épieux contre la cavalerie troyenne.Éction :– Ce sera fait, maintenant avec les beaux jours, cela va aller facile, mais il y aura quand même un problème si je n’ai pas mon forgeron pouraffûter les haches.Achille :– Bon il fera partie du deuxième voyage dans un mois. Peux-tu me mettre à disposition ta fille pour me tenir chaud cette nuit.Éction :– Bien sur, je crois qu’elle t’apprécie beaucoup m’a-t-elle dit– Je ne si c’est moi ou Patrocle.– Elle m’a demandé si elle pouvait venir avec vous, elle est très bonne à cheval et à l’arc.Ulysse :– Intéressant, tu peux me la présenter, pas pour me tenir au chaud, j’ai le souvenir de ma Pénélope, qui est ma salope préférée, mais pour tester sescapacités d’archère– Elle a un arc valable ?Éction :– On verra cela demain, pour le moment, elle est promise pour la couche d’Achille.Pendant que les rois discutaient de tactiques pour la traversée, Andromaque avec son frère avaient rejoint la tanière de Zidantas.– Andromaque, si tu ne pratiques pas l’amour à la grec, il te faut prendre régulièrement de cette fleur pour éviter de tomber enceinte, je les aicueillies exprès en pensant à toi. Tu en mets une pincée tous les matins dans ton lait et tu seras protégée contre une grossesse non voulue, tu esencore jeune pour t’embarrasser d’un bébé.– Pour me remercier, tu peux me sucer la bite un petit coup, cela fait un moment que je ne me suis pas épanché, je laisse toujours Héllas avecXander qui la bourre régulièrement et moi il ne me reste pas grand chose.– Volontiers, cela fait un moment que j’ai envie de te faire plaisir. Tu pourras aussi me bourrer, J’aime bien quand je suis dessus une bonne bitebien dure.– Bonne bite oui, mais bien dure, j’ai épuisé ma réserve de jinjang.– Montre moi ton outil que je voie ce que je peux faire, dit-elle en mettant la main sous la tunique de Zanditas. Mais tu bandes dur mon cochon, donne moi cela à goûter.– Mets toi sur le dos et je vais te pomper le Priape.Le lendemain à l’aube, en se réveillant, elle voit la mer couverte de voiles de toutes les couleurs, C’est la flotte des grecs qui arrivent.– Je crois que l’heure du départ arrive. Dit-elle en se dégageant. Je vais cherche Xander pour qu’il se prépare.– Il est sûrement dans dans la remise avec son oursonne. Va doucement, elle est assez jalouse. Même Héllas, n’ose pas trop approcher.– Je verrai, de toutes façons, je me demande comment il va faire avec son oursonne. Les chevaux n’aiment pas trop l’odeur des ourses.– Elle voyagera avec le matériel et avec Xander, pas avec les chevaux ou le bétail.– Xander ! Debout, on va bientôt partir,Un grognement lui répond et elle voit une forme poilue se lever.– Xander, tu te réveilles ?– Oui, excuse moi, je dors encore un peu. Couchée Poupette, c’est izmir bayan escort ma soeur, soit sympa avec.Un grognement plus doux se fait entendre.– Viens entre et fais connaissance, elle est très affectueuse.Andromaque entre et vois son frère dans les bras d’une ourse qui le tient fermement contre elle. La pine engagée dans le vagin de l’oursonne.– Tu baises avec ?– Oui, C’est nettement mieux que les chèvres. Elle m’est très attachée.– Mais il parait qu’elle est très jalouse.– C’est vrai, mais viens la caresser et je pense qu’elle t’acceptera.– Oui, mais on a pas trop le temps, on va partir bientôt pour traverser. Agamemnon est arrivé à l’heure ou je te parle.– Tu sais par moment, je peux quitter mon corps et aller dans sa tête et tout ressentir comme elle le sens.À l’arrivée de la flotte mycénienne, il y a un nouveau conciliabule des chefs.Agamemnon :– Bonjour mes alliés J’ai hâte d’en découdre avec ces Troyens de malheur. Avez-vous déjà réfléchi à la traversée ? J’ai 300 galères bien équipées.Achille :– On pensait prendre Dardanos, mais il semble qu’Énée soit de retour, ce qui contrarie un peu nos plans. Sa flotte est importante et surtout sonnavire amiral avec ces lance feux, on ne peut se permettre de l’affronter, cela risquerait de nous couter trop cher, même si nous gagnions.Comme guerrier, je veux me battre sur la terre et pas être noyé.– J’avais envoyé une avant garde qui a à moitié pris Dardanos avant d’avoir le retour du Maudit qui a incendié ou pris toutes les galères envoyéesmoins une et tués notre avant garde.Ulysse :– On pourrait envoyer quelques galères du coté de Dardanos et pendant ce temps là, on traverserait plus à l’ouest. Tout près de Troie. Il ne peutpas être partout.– Mais on peut aussi envoyer une ou deux galères de surveillance pour éviter des surprises et voir si il est toujours là.– Je vais donner des ordres pour que 2 galères s’engagent.Agamemnon :– On part donc demain, J’ai vu quantité de radeaux pour l’intendance, c’est bien. Le courant de soir nous sera favorable si on va investir la plainedu Scamandre. Si nos éclaireurs nous avisent que tout va bien alors on choisira la variante de Ulysse. Il faut combien pour faire le voyage allerretour sur Dardanos ? Il y a 25 stades pour la traversée, il serait prudent de partir très tôt le matin ou plutôt très tard dans la nuit, de manière àsurprendre les sentinelles au petit matin.Achille :– Je me charge de faire l’avant garde pour sécuriser le débarquement. Nous nous équiperons légers, avec 2 galères avec 10 archers et 60 hoplitessans armure.La nuit est très agitée, remplissant les radeaux de l’intendance nécessaire et dans le silence le plus absolu. Ayant bien arrimé toutes les cargaisons, onvoit arriver l’aube et les radeaux sont solidarisés avec 2 galères et s’engagent dans le détroit.L’avant garde d’Achille arrive en vue du bord et doucement sans faire de bruit, les soldats se glissent discrètement sur la plage et les archers prennentplace, guettant le haut de la palissade qui bloque l’accès à la plaine de Scamandre.– Il me semble qu’il n’y a pas de surveillance, murmure Achille et il s’approche silencieusement et demande à Patrocle de lui faire la courteéchelle, Il arrive à s’agripper au sommet de la palissade et ne voit rien si ce n’est une sentinelle endormie et il s’arrange à ce qu’elle ne se réveilleplus en lui tranchant la gorge.Il fait le mouvement pour que les autres fassent de même et passent par dessus la palissade, et discrètement, ils ouvrent la porte et toute latroupe entre sans bruit dans le poste de garde.Là, tous sont en dessus d’un soldat ennemi endormi et sur le même signe, tous abattent leur glaive tuant toutes les sentinelles. Ä l’ombre des murailles, il faut allumer un feu pour signaler que le poste de garde est enlevé.Les troupes de Mycéniens débarquent silencieusement et ils se mettent à construire un camp retranché pour faire la tête de pont.C’est de début de la guerre de Troie. Elle durera beaucoup plus longtemps que le pensait les Mycéniens.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Tante Gisèle, maman, et les autres… (4)

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Tante Gisèle, maman, et les autres… (4)Chapitre 4 : Telle mère, telle fille.Je suis assis par terre et elle se jette sur moi, nue comme au premier jour de sa naissance et elle me roule un patin somptueux, d’une extrême sensualité, tandis que sa chatte se pose sur la bosse de ma jambe gauche. Elle détache ses lèvres des miennes et me dit.- Merde, Dany…tu es encore habillé ! Déshabille-toi ! Je veux voir ton sexe.- Florence… t’es sûre…- Oh, oui ! Personne ne m’a donné autant de plaisir avec sa bouche et ses doigts. Qu’est-ce que ça doit être avec ton sexe !- C’est encore plus fort, ma fille. Crois-moi ! Dit sa mère.- Alors baise-moi, Dany. Baise-moi avec ta grosse bite et montre-moi comment tu fais jouir maman !Ses mains essaient désespérément de défaire ma ceinture, mais elle est si énervée qu’elle crie.- Aide-moi Dany ! Vite ! Fais-moi voir ta belle queue.- Tu l’entends, Dany ! Il me semble qu’elle n‘a plus peur de ton gros sexe.Je dégrafe ma ceinture et mon pantalon et Florence me l’arrache avec mon slip pour tirer le tout vers le bas.- Oh, mon dieu ! Qu’elle est belle ! Mais putain, elle est vraiment très grosse et longue ! Viens en moi mais… vas-y doucement !Elle se couche sur l’épais tapis du salon, relève ses genoux et écarte ses cuisses en fixant ma queue tendue.- Mon dieu…Quelle bite !Je me positionne pour mettre mon gland juste devant son trou ruisselant et je fais une pose pour admirer sa belle chatte qui me semble un peu étroite pour ma bite. Je frotte mon gland entre ses lèvres de chatte et je pousse doucement.-Oooooohhhh, Dany…Je m’enfonce dans sa chatte bien préparée mais elle me bloque de ses mains sur mes hanches.- Aaaaahhhh…putain !- Ça va Flo ?- Oui…mais je la sens passer !- Je suis juste un peu en toi Flo…-Whaou ! J’ai l’impression que je vais éclater !Je me retire légèrement mais elle saisit mes fesses et cri.- Non ! Reste !Et elle me tire vers elle par réflexe et ma bite s’enfonce au ¾ dans son sexe.- AAAAaaaaahhhhhh ! Maman !- Oui ma chérie, je suis là.- Maman…c’est incroyable !- Je sais ma chérie…je sais…mais c’est bon !Je sens que sa chatte qui se détend et comprime moins ma queue. J’en profite pour aller plus loin.- OOOooohhhh…Top ! Arrête Dany ! Je fais une pose et elle me regarde fixement.- Dany…ta bite est énorme mais maintenant je sais que je peux la recevoir en moi. Je n’en reviens pas !- Mais je ne suis pas entièrement en toi, Flo.- Non ! Alors, vas-y baise moi à fond !Et elle me tire d’un seul coup profondément dans sa chatte.- AAAAHHH, OUIIIIIIIIII….Je me retire à moitié et je repousse lentement ma bite en elle pour profiter de ce sexe si chaud et, sans m’arrêter, je rentre entièrement dans son vagin et écrase son clitoris avec mon pubis.- Doux jésus, Dany, ta bite est tellement grosse et longue !Florence m’embrasse rapidement avant de regarder entre ses cuisses pendant que je vais et viens en elle sur toute la longueur de ma queue. – Oooh putain ! Qu’est-ce que je la sens ! C’est impossible à exprimer…je suis pleine, ma chatte est tellement écartelée par ta queue que je te sens partout ! Oooohhhh, merde…surtout ne viens pas toute suite ! Reste le plus longtemps izmir escortlar possible ! Je veux que ça dure éternellement.Chaque fois que je m’enfonce, ma cousine Flo gémit dans mon cou, ses mains serrant fermement mon corps. Quand je reviens en arrière je lève bien mes hanches pour frotter de mon gland son point G et elle gémit encore plus.- AAAAAhHHHH, OOOoohhh….Ouiiiii …Encore…Mon rythme s’accélère, ses gémissement aussi et après un long feulement elle crie:- OOOoohhh ouiiiii, je jouiiiissss ! Oh putain ! N’arrête pas, ooooohhh, Dany, Dany… baise moi…baise moi….Je baise sa chatte à toute vitesse et à fond. Son corps tremble sous mes coups de butoir et elle jouit encore et encore sous la bite de son cousin.Sa tête roule d’un côté à l’autre et elle me frappe le dos de ses poings en gueulant des mots grossiers. Elle att**** ma tête et me tire vers elle pour me donner un baiser sauvage malgré son orgasme qui continu de la consumer. Un grand soupir signale la fin de son orgasme et après avoir ralenti mes coups de bite je reste profondément ancrée en elle.Ma cousine ouvre grand ses yeux pour me regarder et avec un grand sourire;- Non de Dieu…Maman…je dois te remercier. C’est tout simplement incroyable!- Je suis heureuse que ça te plaise ma fille, car je t’aime de tout mon cœur !- Et toi Dany, tu es mon merveilleux cousin ! On peut dire que tu sais faire jouir une femme ! Mais tu n’as pas jouis beaucoup toi.- A vraiment ! Et pourquoi tu peux dire ça ?- Parce que je t’ai à peine senti jouir ! – Okay, je vois… Ma chère cousine, tu as bien pris ton pied mais pour ta gouverne, moi, je n’ai pas jouis ! Quand je jouirais et que j’éjaculerais tu t’en rendras compte immédiatement !- Hein, tu veux dire que…- Exactement ! Je n’ai pas encore jouis ma belle. Pas même une petite goutte de sperme. Par contre, toi tu mouilles sacrément quand tu jouis ! Je baigne dans ton jus.- Je n’ai jamais coulé autant, crois-moi ! Et c’est la première fois que je jouis autant !- Je voulais tout d’abord te donner du plaisir. Comme ta mère me l’a appris. Je ne pensais pas du tout à moi. Mais je suis toujours prêt.- A çà! Je le sens ! Elle est toujours aussi grosse en moi.Je bouge un peu dans son antre chaud et Florence gémit et souffle.- Ouiiiii, j’en veux encore. Vas-y, baise-moi! Oh s’il te plaît, Dany, baise-moi avec ta belle bite et fais-moi encore jouir! S’il te plait…fait moi JOUIR ! Encore et encore !Je ricane et je me remets à la baiser. Je la baise tellement fort que je me demande si elle ne va pas avoir des ecchymoses sur son dos. Je plaque ses jambes sur elle et je m’en sers comme levier pour la pilonner sans relâche de ma bite. Les yeux de ma cousine se retournent dans leur logement et elle se met à gueuler comme si je l’égorgeais. Pourvu que les voisins ne l’entendent pas !Quand elle revient avec moi je l’embrasse et sans quitter sa bouche je fais encore quelques aller-retour avant de gicler une première quantité de sperme chaud au fond de sa chatte. – OOhh, mon dieu oui, tu jouis en moi ! Ouiiiiii…Ooohhhh que c’est bon ! Donne-moi tout ! S’écrit Flo.Et son baiser devient si sauvage que j’ai l’impression izmir escort bayan qu’elle va arracher ma langue.C’est elle qui me baise en faisant bouger son cul pendant que je n’arrête pas de lui balancer mon sperme i****tueux au fond de sa chatte brûlante.Putain, je la sens vachement bien la petite chatte de ma cousine. Elle est vraiment faite pour ma queue et je sais que je vais avoir du mal à m’en passer ! Mes couilles enfin vides et je me mets sur mes coudes pour la soulager. Mais la chatte de ma cousine serre si étroitement ma bite avec des contractions répétées que je me rends compte qu’elle a encore jouit avec moi !Enfin nous nous écroulons, toujours lies par nos sexes, repus de jouissance, chacun de nous dans le cou de l’autre tandis que ma cousine s’accroche à moi comme si elle allait me perdre prochainement. Après quelques minutes, elle dit doucement,- Oh, Quelle baise ! Je crois que je n’étais plus sur terre pendant tout ce temps! Putain de salaud ! J’espère que tu ne vas pas me dire que nous ne referons pas ça !- Florence…- Pas question de me faire découvrir ce qu’est une vraie baise et le plaisir que ça procure et ensuite de m’en priver !- Florence…- Dites donc tous les deux ! Je suis là…moi ! Il ne faudrait pas m’oublier !Merde ! On a complétement oublié ma tante Gisèle qui est resté dans la pièce et qui se caresse encore sa chatte sans aucune retenue. Du coup ma bite se redresse dans le ventre de Flo.- Maman…laisse le moi encore un peu. C’est si merveilleux de le sentir en moi.- Mais moi aussi j’ai besoin de le sentir ! Tu auras encore l’occasion de faire l’amour avec lui, ma fille. Chacun son tour !- Maman ! Tu as de l’avance sur moi et…- OK les filles ! Mais allons dans la chambre. Je vais m’occuper de vous deux. D’accord Gisèle ?Sans attendre sa réponse, je prends ma cousine à bras le corps, roule sur le côté et je me lève avec elle enfichée sur ma queue revenue toute dure rien qu’à penser à ce qui l’attend.- Ooohh, Dany ! Oh mon dieu ! Tu es de nouveau tout dur !Je monte l’escalier en la maintenant par les fesses et à chaque marche ma bite remue et fouille sa chatte. A mi-chemin c’est elle qui se fait plaisir en m’agrippant plus fortement par le cou et en ondulant du cul sur ma bite. En arrivant à l’étage elle jette sa tête en arrière et elle gémit longuement pendant que sa chatte écrase ma queue enfichée au plus profond de son trou trempé.- OOhhh, Dany…je n’arrête pas de jouir !Dit-elle en haletante, enserrant mon corps de ses jambes avec son clitoris écrasé contre mon pubis et le bassin secoué de frissons de plaisir.A genoux sur le lit je la pose doucement sur son dos. J’essaye de retirer ma queue de sa chatte dégoulinante de jus mais ses mains se glissent sur mes épaules, et ses jambes restent bloquées au-dessus de mon cul. Elle me regarde dans les yeux.- Mon Dieu, quand je vais raconter ça à mes copines elles ne vont pas me croire ou en baver de jalousie !- Flo ! Tu ne vas pas leur parler de nous !- Bien sûr je le ferai ! Juste pour voir la gueule qu’elles vont tirer ! Mais ne t’inquiètes pas. Je ne parlerais pas de toi et maman ! Juste de mon beau cousin et de izmir bayan escort sa superbe bite. – OOOhh, qu’elle est bonne ! Je la sens toujours autant ! Moi je viens encore de jouir mais je peux m’occuper de toi !- Ah, NON ! C’est mon tour maintenant !Crie sa mère en me poussant pour me désaccoupler de sa fille et me sauter dessus, complétement nue !- Ma chérie je t’aime mais j’en peux plus ! Vous m’avez tellement excité tous les deux qu’il me faut sa queue dans ma chatte !Et elle prend ma bite dans une main pour la guider et s’empaler d’un seul coup dessus en tombant sur moi.- AAAHHHH, enfin ! Putain qu’elle est bonne !Son corps s’anime et elle se baise frénétiquement sur mon sexe qui va et vient dans sa chatte sans arrêt et au plus profond qu’elle peut. Je peux dire que lorsque Gisèle baise…elle baise vraiment ! C’est rapide et violant, sans interruption jusqu’à la fin ! En quelques minutes elle a un violant orgasme qui lui fait pousser un long cri guttural et elle jouit longuement en restant fichée sur moi, sa chatte broyant mon sexe sous un flux de cyprine et sous le regard ébahi de sa fille.- Mon Dieu… Dany… Qu’est-ce que j’aime ta merveilleuse bite en moi ! Mais maintenant il faut que j’apprenne à ma fille comment bien sucer une telle queue.Et après un baiser passionné elle se détache de moi pour commencer à éduquer sa fille. Croyez-moi Florence est une bonne élève ! A la fin du cours qui a duré presque 2 heures, elle arrive à faire des gorges profondes avec ma grosse queue. Elle n’en revient pas encore. Ma première giclée c’est Gisèle qui la prise totalement dans sa bouche après m’avoir remis en condition. Et cette fois sans en perdre une seule goutte sous les yeux étonnés de sa fille. La giclée suivante est pour Florence qui a essayé d’imiter sa mère. Mais quel gâchis ! Gisèle lèche avidement le visage de Florence et elles s’embrassent pour bien essuyer leurs lèvres et leurs langues. La troisième c’est Gisèle avec mon gland coincé dans sa gorge et son menton sur mes couilles. Ma dernière éjaculation c’est pour Florence, qui tout en caressant ma bite de sa langue, en gardant le bout de ma bite dans sa gorge, a ouvert toute grande sa bouche pour recevoir mes jets de sperme et les avaler au fur et à mesure des giclées.Apres, ce cours magistral, blottis les uns contre les autres, Florence à murmurer.- Merci maman…Merci pour ton aide et m’avoir forcé à le faire. Et toi Dany, excuse-moi pour ce que j’ai pu dire avant. Je me rends compte que j’étais complétement ignare en relation sexuelles. Tu es merveilleux et je… je…t’aime !Gisèle regarda ma bite molle et flasque et elle dit.- Je crois bien que mon neveu à son compte pour aujourd’hui ! Et il est temps qu’il parte pour aller à ses cours.Florence me suit comme une petite chienne et me regarde m’habiller.- Quand je pense que j’avais la trouille de me faire prendre par ta grosse bite ! Maintenant quand je vais te regarder, je vais t’imaginer tout nu et je vais mouiller d’envie !Florence m’embrasse longuement sur le pas de la porte et sa main glisse entre mes cuisses pour caresser mon sexe qui commence à durcir.- Oohh, Dany ! Je suis désolé…je voulais juste te toucher encore une fois pour penser à toi quand ma chatte aura des fourmillements en se rappelant cette matinée. Mon Dieu j’ai adoré ! Et maintenant j’aime aussi sucer une bite ! Mes copines vont être folles de jalousie !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Et la fête des sens continue…

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

Et la fête des sens continue…Et la fête des sens continue…Après une fabuleuse nuit d’amour……Et vers midi, je fus réveillé par les cris de jouissance d’Elise : elle faisait encore l’amour …Je tendais l’oreille et ne pus empêcher une érection car en plus il me semblait entendre aussi des paroles que je ne distinguais pas complètement mais il y avait des mots de JC qui me stimulaient dans cette masturbation que je m’offrais : tu aimes ça,… ma salope, etc…Puis le calme est revenu. Je bandais toujours mais je n’osais pas bouger, ni sortir de ce lit… Pourtant, il fallait se lever et c’est Elise qui vint me voir… En petite chemise courte, elle entra dans ma chambre encore plongée dans le noir… Elle se glissa dans le lit, me caressa le ventre et s’empara de mon sexe…- « JC est allé nous chercher des croissants me dit-elle, tu te lèves.- Oui, mais je préfères rentrer, j’oses pas , j’ai peur de la réaction de ton mari.- On dirait que tu bandes pour moi et JC le sais, tu n’as pas à avoir honte il est même tout excité de ce que nous avons fait…- Il le sait ?- Bien sûr, il a bien compris que tu me plaisais et que ta belle queue me faisait envie… Pourquoi tu bandes ?- Je vous ai entendu surtout toi et il t’a même traité de salope et moi je ne trouve pas que tu sois une salope »Sur ce mot, il se mit sur moi, et sans lâcher mon sexe, elle le posa à l’entrée de sa chatte izmir escort pour se l’enfoncer avec un râle de jouisseuse pour une danse qui très vite nous conduit vers un orgasme que nos baisers ont tenté d’étouffer…J’eus le temps de bien sentir combien sa chatte était douce, bien ouverte, profonde : une chatte comblée et qui recevait en moins d’une heure, deux hommages très juteux…Mais au fond de moi, je craignais le retour de JC et je filais vite à la salle de bains pour une douche qui allait me donner le temps de réfléchir à l’attitude à adopter face au mari, mon ami…Après m’être habillé, je me dirige sans bruit vers la cuisine où la radio était allumée. Là, surprise : JC était genoux à terre, entre les cuisses ouverte d’Elise qui fesses sur le bord de la table et les yeux fermés offrait sa chatte à la bouche gourmande de son homme…Je ne ratais rien de ce spectacle qui fit gonfler à nouveau ma queue et régala mes yeux de jeune voyeur : ce fut la seconde révélation en 24 heures.Je voyais bien sa langue lécher cette fente humide, puis les lèvres de JC mordiller celles d’Elise qui sont bien développées et surtout il se concentrer sur ce bouton qui me paraissait encore plus gros… Je recevais ma 3ième leçon d’amour (lécher une chatte ) car Elise se mordait les lèvres pour ne pas crier.J’aimai ça et sans hésiter, je sortis ma queue pour me caresser tout izmir escort bayanlar en restant cacher dans le couloir… JC se releva, sortit sa queue et malgré les protestations d’Elise, il l’enfila… En s’accrochant à son homme, elle détourna les yeux vers le couloir, me vit mais ne laissa sortir qu’un râle de jouisseuse comblée car JC se vidait au même moment en elle, ce qui me fit fuir vers la chambre…Faisant semblant de venir à la cuisine, je croisais Elise qui me traita de coquin pour filer à la douche… Je retrouvais JC qui s’occupait du petit dej’ et qui me salua :- Alors, bien dormi ? me dit-il- Oui, mais j’ai mal à la tête- Et oui, mon petit, il ne faut abuser des bonnes choses, fit-il en rigolant, viens manger un bout et après je te dépose chez toi…Pomponnée et radieuse, Elise nous rejoignit habillée avec un survêtement qui la moulait un max. Elle se mit à côté de son mari et le taquina sur son état de la veille…- Heureusement que charlie était là pour m’aider à te mettre au lit, tout de même toi et les copains vous n’êtes pas un bon exemple pour tous ces jeunes, fit-elle- Une fois par an, on peut leur montrer ce que c’est faire la fête et puis comme cela, je t’ai laissé t’amuser.- Facile mais c’est vrai, j’ai bien dansé et j’ai eu un beau cavalier servant, on ne peut pas dire que les autres femmes de la soirée ont cette chance-là.-Tu izmir bayan escort vois, mon petit, ces nanas, elles ont toujours un reproche à faire même quand tu leur offres de s’éclater…Gros rires et sous-entendus qui parfois me faisaient parfois rougir : la discussion alla bon train pour ce déjeuner improvisé et vint le moment où JC me raccompagna chez moi…J’étais comme sur un nuage. Durant le trajet, il s’étonna de savoir que j’avais pas tenter de draguer les quelques jeunes qui se trouvaient à cette fête…Il s’étonna aussi de ma réponse en considérant qu’il fallait vraiment me décomplexer et il me promit qu’il allait m’aider… Il savait en réalité pourquoi et nous n’avions rien dit, ni lui, ni moi…La saison de foot fit sa trêve de décembre avec sa pause pour les entraînements, ce qui nous éloigna un peu… Et quand la compétition reprit son cours, nous reprîmes nos habitudes avec en plus, ma relation amoureuse avec élise…A travers cette amitié complice et respectueuse, ce fut alors l’occasion pour moi de découvrir d’autres plaisirs charnels avec ce couple que je vous raconterai peut-être un jour…Les petits détails que par la suite, j’appris par Elise, me firent sentir toute la coquinerie de ce couple amoureux,… Ces deux-là, ils s’aimaient et lui, il avait vite compris toute l’étendue de la sensualité de femme… Il avait aussi comme bien des hommes, des envies de baise et de voyeurisme…Tout était en place pour nous amener vivre de délicieux moments que je ne suis pas prêt d’oublier et que je ne peux que souhaiter tous les couples unis et sincères comme l’étaient Elise et Jean-Claude…A suivre…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Le chemin de l’école partie 10

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Le chemin de l’école partie 10Au petit matin, je me lève, enfile un shorty de mon amante et vais me faire couler un café. Au passage j’att**** mon portable. Thomas a répondu à mon MMS.” Tu es canon ! J’ai envie de te serrer dans mes bras. Mais tu sais que tu es cruelle ? Tu me dis que c’était l’histoire d’une nuit et après tu m’envoies ça ! Je vais pas pouvoir dormir maintenant.J’espère te voir lundi… Bonne nuit.”J’aime l’idée que je peux le faire bander juste avec une photo…Je termine mon café et laisse un mot à Sandrine lui expliquant que je rentre retrouver Romain. Il est sous la douche quand j’arrive. Après tout ce que j’ai baisé ce week-end je n’ai plus très envie de m’envoyer en l’air mais avec Romain nous faisons souvent l’amour, presque tous les jours. Alors si ne faisons rien il va se demander si quelque chose cloche et je ne veux chercher d’excuse. Je le rejoins donc sous le jet d’eau. En guise de bonjour je lèche sa queue pour la faire se dresser. Il gémit. Je sais qu’il aime que je le suce. Surtout quand je le fais par surprise. Une fois qu’elle bien dure, je me tourne et me penche en avant pour lui présenter mon cul : il caresse mes fesses, passe un doigt izmir escortlar sur ma chatte puis me prend en levrette. Il me pilonne avec force. C’est moins bien qu’avec Thomas, et après mettre faite prendre autant ce week-end je ne ressens plus vraiment de plaisir. Alors je simule un orgasme. Il jouit en moi satisfait de lui. Ça aura duré moins de dix minutes, fellation comprise. Je tente tant bien que mal de cacher ma déception.Je ne peux pas me plaindre de ma relation avec Romain : je l’aime, il m’aime, il est doux, on passe de bons moments ensemble. On a des projets de vie. Même au lit on s’amuse bien. Mais j’ai besoin de ce que je vis avec Sandrine. Jamais je me verrai pratiquer le sexe violent avec lui : je n’ose pas lui demander et il serait incapable de me faire mal même si ça me procure du plaisir.Mais après ma nuit avec Thomas, je ne peux m’empêcher de comparer les performances.Je passe le reste de ma journée à faire des tâches ménagères en pensant à Thomas. Je ne sais pas si j’arriverai à ne pas retenter l’expérience.Le lundi matin je dis au revoir à Romain : il sera déjà parti en déplacement quand je rentrerai ce soir. D’un côté je suis contente qu’il parte izmir escort bayan quelques jours : j’ai l’appartement rien que pour moi, je mange quand je veux, je regarde ce que je veux à la télé, je sors sans avoir à lu dire où… J’aime ce sentiment de liberté. Et je suis toujours aussi heureuse quand vient le jour de le retrouver !Je prends la direction de l’école, imaginant déjà ce que je vais faire le soir en rentrant. Je vais sans doute me faire couler un bain avec plein de bain moussant. Après je commanderai une pizza que je mangerai devant ma série en petite tenue. Je pense que j’enverrai quelques messages coquins à Sandrine comme on le fait à chaque fois que je me retrouve célibataire temporaire…Au boulot nous parlons de ce qu’on pourrait faire cette semaine pour profiter pleinement de l’absence de Romain. On s’imagine des sorties en broîte pour le week-end, des soirées chez elle ou chez moi pour la semaine. Soudain elle me dit :- A moins que tu en profites pour voir Thomas sans avoir besoin d’alibi ! Ce serait l’occasion rêvée non ?- Je ne pense pas que ça arrivera, je te l’ai déjà dit, c’était génial, même bien mieux qu’avec Romain, mais je suis amoureuse izmir bayan escort de mon copain. Et je culpabilise déjà assez comme ça…-Dans ce cas pourquoi tu as gardé ses SMS et sa photo ?Je me retourne, elle a mon portable en mains.- C’est juste que j’ai pas eu le temps de supprimer tout ça.- Ah ben je le fais à ta place, rétorque-t-elle en mimant d’appuyer sur le bouton supprimer.- Non !Je ne sais pas ce qu’il m’a pris de l’empêcher de le faire.- J’en étais sûre : t’as le béguin pour lui ! Au fond de toi tu as envie de la revoir.Je sens le rouge monter à mes joues.- Oui il me plaît, il est beau, sexy, romantique et un putain de bon coup : si tu t’étais envoyer en l’air avec lui, tu ne voudrais que ça s’arrête jamais ! Il fait des miracles avec sa langue ! Et sa queue, mon dieu, j’en ai jamais senti une qui me remplissait comme ça ! Et forcément maintenaient je ne peux pas m’empêcher de comparer les choses qu’il me fait et celles que Romain me fait, la durée, les sensations. Et y a pas photos, Thomas gagne le match haut la main ! Et il a beau être tendre, attentionné et tout, sur les sentiments le point va à Romain. Je peux pas continuer…- OK je te lâche la grappe avec ça.Puis passe derrière moi et en profiter pour effleurer mes fesses. J’aime sentir ses mains sur moi, encore plus quand il a y a le risque que de se choper. Mais nous devons rester sages, les enfants reviennent déjà de récréation

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Un coup dans le cul vite fait!

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Un coup dans le cul vite fait!Depuis ma première histoire, j’en ai pris des bites…Ma première histoire racontait ma première pipe, celle qui m’a changé en véritable salope assoiffée de dards. J’ai depuis multiplié les expériences avec les hommes, je me suis d’abord entrainé à sucer, chez eux, à leur boulot, dans leur voiture, dans des ruelles, chez moi… Et finalement un soir un jeune rebeu motard est venu à la maison pour me faire découvrir le plaisir de la sodomie. Mais aujourd’hui nous ne sommes pas ici pour parler de cette première pénétration mais plutôt de la dernière en date. Pour faire simple je suis en permanence à la recherche d’un homme (ou femme/trav) dominateur, qui aime se faire sucer longuement et me préparer le trou à une bonne sodomie. Sur les sites de rencontre, les actifs ne sont pas foule et malheureusement je ne trouve pas souvent du monde pour me casser le cul. Je ne suis pas très regardant sur l’âge (j’accepte de 18 à 55 ans) je demande juste une gueule qui me plaise et un sexe sympathique. Un soir M. me contacte en me chauffant mais ça ne donne rien de spécial et balçova escort automatiquement je le classe dans la catégorie des mythos, catégorie hélas bien trop présente sur internet. Le lendemain il me recontacte et à ma grande surprise nous convenons d’un rendez vous dans les 20 minutes qui suivent mais il me prévient qu’il est pressé et qu’il faudra vite le satisfaire…Autant dire que je vais juste servir de vide couille à se mâle et qu’il va faire ce qu’il veut de moi… Je me sens à ma place, la place du dominé. Je file sous la douche le temps qu’il arrive, je me prépare pour lui. Il sonne, monte et nous allons dans la chambre. La quarantaine, bonne gueule avec de la barbe. Je lui propose de faire un tour par la salle de bain pour se laver la bite, il y va et je le regarde faire avec l’eau à la bouche. Je m’approche, je lui att**** le sexe par la main et l’entraîne dans la chambre ou je me mets à genoux tout de suite et commence à sucer ce sexe qui devient dur sous ma succion. Il met sa main derrière ma tête et commence à me l’enfoncer de plus en plus au fond balçova escort bayan de la gorge. Je ne maîtrise pas bien la gorge profonde mais ça m’excite énormément de le satisfaire alors je me donne complétement à cette superbe bite bien longue et large (un bon 17/5 je pense). Je commence à avoir des hauts le cœur à force de la prendre dans mon gosier mais il arrête et me demande de me mettre en levrette sur le lit. Je suis une salope, je ne le questionne pas. Je lui donne une capote, je m’applique du gel sur le cul et je me cambre un maximum pour lui montrer que je suis sa chienne et qu’il peut me baiser sans me demander mon autorisation. Je lui demande juste un peu de douceur pour commencer car je ne me suis pas fait enculer depuis longtemps. Il pose son gros gland sur mon anus serré et commence à pousser. Je fais la même chose de mon coté et il commence à glisser doucement dans mon cul. La douleur se fait sentir quand il arrive au fond mais il se retire et entame de longs va-et-vient en moi. Je souffre toujours mais je suis là où je dois être, à quatre pattes escort balçova devant un homme qui me baise alors j’en profite. Il s’excite et me fesse. J’adore. Sentant mon plaisir il accélère et nous nous régalons quelques minutes ainsi. Ses boules claquent sur mon sexe et ses mains sur mon cul.Au bout d’un moment il sort me fait me remettre à genoux devant lui et le sucer. Puis il prend son sexe en main et se branle pendant qu’il me glisse son pouce dans la bouche que je suce avidement les yeux fermés en attendant ma faciale. Il profite de mes yeux fermés pour glisser sa langue dans ma bouche. Je n’aime pas embrasser et il le sait mais il sait aussi qu’il a le pouvoir sur moi et que ça m’excite énormément de me savoir sa salope. Finalement il finit par gicler sur mon visage, de bons jets de sperme, bien chaud bien gluant… Je pensais que c’était terminé et je m’allonge sur mon lit pour me branler pendant qu’il se rince mais il me voit faire et vient me doigter le cul en me pinçant les tétons (un point très érogène chez moi), je décharge très vite sur moi une quantité importante de sperme. Nous allons finalement nous rincer ensemble et je le raccompagne jusqu’à la porte ou nous nous souhaitons une bonne soirée et en se promettant de se revoir vite.J’espère que cette histoire est à votre gout, si vous habitez vers Avignon et que vous cherchez une salope… Hésitez pas!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Vacances chez Catherine ma voisine (2)

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Brunette

Vacances chez Catherine ma voisine (2)Vacances chez Catherine ma voisine (2)Nous voici rassasiés après un repas bien mérité, tant par le voyage que par nos premiers ébats. Nous allons nous installer dans le salon pour boire notre café et Catherine allume la télé en me proposant un DVD. Je n’ai rien contre un moment de détente et elle choisit un film qui devrait me plaire dit-elle.A peine le film commence que je vois de suite de belles femmes nues et qui baisent. Un bon porno pour nous remettre dans l’ambiance et je pense que nous ne verrons pas beaucoup de ce film.”Ma chérie tu es insatiable ! Tu en veux encore si je comprends bien””Oui mon amour je te veux tout le temps, j’aime trop faire l’amour avec toi et tu vas voir je vais faire un peu pareil que dans le film”Sans plus attendre elle s’assied à mes côtés et prend ma bite à pleine main ce qui me provoque une nouvelle érection. Sa main chaude me serre la queue et la fais coulisser doucement en prenant soin de bien décalotter mon gland déjà rouge vif.Sur l’écran je peux voir une femme avec de gros seins faire de même et qui se penche pour sucer le mec à gorge profonde. Aussitôt Catherine fait pareil et j’ai l’impression qu’elle veut avaler ma bite. Je me laisse faire et je ferme les yeux pendant qu’elle me suce comme une goulue pendant 5 minutes. Puis elle abandonne ma bite et m’embrasse en me demandant de ne pas regarder la télé mais juste elle, face à moi, ses jolis seins qui pointent et dont les tétons sont durs juste devant mes yeux. Je penche un peu la tête en avant et les embrasse ce qui lui provoque des petits frissons sur le corps entier.Sans rien dire elle se relève et me regarde, puis s’écarte et me dit : “regardes la belle salope, je vais faire comme elle.”Je vois l’actrice qui viens face à son partenaire et qui s’empale la chatte sur son pieu se laissant coulisser au plus profond de son ventre. Catherine fait de même et rapidement ma bite se trouve entourée de sa chair vaginale à nouveau trempée. Elle se laisse descendre le plus loin possible et elle finit par se retrouver assise sur mes cuisses, ma queue au plus profond de sa chatte, et elle se colle contre moi pour ne plus bouger. Mes mains parcourent son dos doucement puis finissent sur ses fesses que je palpe tranquillement.Le film ne nous intéresse plus nous commençons de nouveaux ébats et je ne sais pas encore jusqu’où nous allons aller cette fois ci. Mes mains pétrissent ses fesses et je glisse un doigt dans sa raie jusqu’à sa rondelle. Elle pousse pour me faire comprendre qu’elle souhaite que je rentre mon doigt dans son fion ce que je fais immédiatement d’une légère poussée. Son cul s’ouvre tout seul suite au traitement récent et j’enfile tout mon index dans son petit trou sans aucune résistance. D’une main elle me tient la main pour que mon doigt reste dans son cul et elle commence à coulisser sur mon pied de haut en bas ce qui fait que mon doigt fait de même dans son cul. Elle se caresse seule, doucement mais le plus profond possible.”Salope ! Tu aimes te baiser toute seule et sentir mon doigt dans ton gros cul de pute ?””Oui j’adore. J’aime faire la chienne et j’aime me sentir pleine de partout.”Je lui demande où elle a mis le gode avec lequel elle m’a défoncée avant le repas et elle se retire pour aller le chercher en souriant. Elle revient vite et me le donne avant de reprendre sa position empalée sur ma bite.”Vas-y, mets le moi dans le cul mon amour de salop, je veux me sentir pleine de queues”Sans hésiter je pose le gode sur sa rondelle et je force cette porte étroite d’un coup. Elle pousse un cri et m’embrasse à pleine bouche pendant que je pousse le plus loin possible ce morceau de caoutchouc dans son fion.”Oh ouiiiiii chéri, j’adore ça ramone moi bien fort”Je commence à faire rentrer et sortir le gode de son cul et je le sens frotter contre ma pine à travers l’étroit tissu de peau que le sépare de moi. Puis j’arrête de le bouger une fois bien au fond de ses intestins et je lui ordonne de bouger sur ma bite et le gode.”Salope ! Vas-y baises toi et encules toi comme une catin. Tu n’es qu’une belle pute que j’aime. Tu es un garage à bites, tu as des trous à queues et à foutre. Si jamais tu veux plusieurs vraies bites je suis partant.”Elle se ramone chatte et cul en même temps en se tenant bien droite au-dessus de moi et je la sens se raidir au bout de quelques minutes.”Jouis ma salope adorée, je veux te sentir te vider de ta cyprine et de ton jus de cul. Arroses moi avec je le veux.”J’ai à peine le temps de finir ma phrase qu’elle part dans un orgasme fulgurant et violent et je sens un jet de cyprine comme j’aime qui casino şirketleri m’inonde le bas ventre. Elle ne se retient pas et elle vibre de tous ses membres. J’ai l’impression qu’elle ne va plus pouvoir s’arrêter de jouir tellement elle tremble et crie à la fois et je suis inondé de cyprine tiède régulièrement.Puis elle s’arrête de bouger et s’écroule contre moi, sa poitrine serrée contre moi, sa tête sur mon épaule. Sa respiration est rapide et elle a du mal à revenir à elle tellement elle a explosé.Au bout d’un moment elle se redresse et m’embrasse encore en me souriant. “Chéri tu as dit que tu serais d’accord pour que je me fasses baiser par plusieurs bites à la fois. Tu aimerais le faire toi aussi?”Je la regarde dans les yeux en souriant. “Oui mon amour si tu veux le faire je veux bien. Et si tu me trouve une bite pour moi aussi je suis partant. On pourra se partager les bites ensemble non ?””Oui chéri, je veux bien j’ai déjà eu une fois deux bites à la fois mais plus jamais. J’aimerais m’offrir à un grand nombre d’hommes mais tu devras être le seul à me prendre sans capote bien sûr. A moins de trouver un mec sain qui puisse le prouver. Et si c’est possible on trouvera un mec pour t’enculer.””Ma chérie c’est d’accord, j’ai envie de te voir avec plusieurs mecs et de me faire enculer devant toi autant que tu voudras. Je suis ton salop et je me laisserai faire pour ton plaisir.”Les bases de nouvelles aventures sont posées mais il reste maintenant à trouver des partenaires et vu qu’il est déjà tard nous décidons de remettre au lendemain nos recherches.Nous allons sous la douche une nouvelle fois et une fois nettoyés nous allons nous coucher. Mais une nouvelle surprise m’attend. Elle me demande si je veux bien qu’elle s’endorme avec ma bite dans son cul. Je lui souris et l’embrasse car je n’y vois pas d’objection. Elle me dit alors :”Tu veux venir dormir dans mon cul vieux cochon? Alors tu dors avec le gode dans le tien !”Je suis à peine étonné de cette proposition et je me mets à 4 pattes pour qu’elle puisse m’enfiler le gode. Elle le place à l’entrée de mon unique grotte et l’enfonce doucement. Je ne ressens pas de douleur au contraire et je gémis. Elle arrive rapidement quand même à me le rentrer à fond et le maintient un moment sans bouger. Puis elle me fait m’allonger sur le dos pour ne pas qu’il ressorte trop vite et elle s’empale le fion sur ma bite doucement là aussi et elle s’allonge sur moi. Je passe les mains de l’autre côté de son corps et je prends chacun de ses petits seins avec pour ne pas les lâcher. Nous ne bougeons plus pendant un moment et elle finit par nous faire tourner sur le côté, moi dans son cul et le gode dans le mien. Je le sens enfoncé en moi mais sans avoir besoin de serrer les fesses il reste en place. 5 minutes plus tard je sens sa respiration tranquille, je l’embrasse dans le cou mais elle dort. Je n’ose plus bouger et je ferme les yeux en me demandant si mon gode va rester longtemps en moi. Je ne pourrai pas le savoir car je me suis endormi comme ça sans me rendre compte à quel moment il était ressorti ni à quel moment ma bite avait abandonné son cul.Ce qui est sûr c’est que je suis tombé amoureux d’une femme splendide et nymphomane.Au matin je me réveille mais je suis seul dans ce grand lit. Catherine est déjà levée depuis je ne sais combien de temps. Je me lève et j’enfile une robe de chambre pour aller voir où elle est. J’arrive à la porte de la cuisine et je la trouve enfin, entièrement nue, me tournant le dos et en train de s’afférer prêt de l’évier. Elle ne m’entend pas arriver occupée à faire le brin de vaisselle abandonné hier au soir.Je décide de reculer pour aller à la salle bain où j’abandonne ma robe de chambre pour être moi aussi dans la tenue d’Adam puis je retourne sans bruit à la cuisine. Elle est toujours occupée avec sa vaisselle et je m’approche sans bruit dans son dos. Je finis par arriver vers elle et je l’enlace dans mes bras, mes mains posées sur ses petits seins et ma bite contre son cul. Elle sursaute mais ne bouge pas et je l’embrasse tendrement dans le cou. Elle gémit comme pour me demander de continuer et je pose à nouveau mes lèvres dans son cou puis je descends lentement dans son dos en Vacances chez Catherine ma voisine (3)l’embrassant jusqu’à arriver à ses fesses que j’embrasse tout aussi tendrement. Elle se retourne et voici ma bouche à portée de son puits d’amour que j’ l’embrasse délicatement avant de me redresser et de l’embrasser à pleine bouche. Nos langues tournoient ensemble dans un baiser langoureux avant que nos bouches se séparent.”Bonjour mon amour. casino firmalari Veux-tu manger quelque chose avant de me manger ?”Je lui souris et lui réponds que j’accepterais volontiers une tasse de café et quelques tartines.Elle me fait m’assoir et s’empresse de me servir un café et elle me fait plusieurs tartines beurre confiture. J’engloutis ce petit déjeuner rapidement et à peine fini je me lève et la reprends dans mes bras pour l’embrasser.”Mon amour si tu savais comme j’ai envie de toi” me dit-elle. Je lui souris en passant ma main entre ses cuisses et je sens sa vulve déjà toute trempée.”Cochonne tu t’es branlée en attendant que j’arrive je parie””Oui je suis ta petite salope et je te veux maintenant. Baises moi sans attendre j’ai trop envie de sentir ta belle bite me ramoner”Joignant le geste à la parole elle empoigne ma bite à pleine main et s’asseyant sur le bord de la table jambes grandes ouvertes elle me tire à elle en présentant ma queue devant sa chatte.”Viens ! Prends-moi ! Je veux te sentir me posséder ! Je veux que tu m’engrosse comme une chienne ! Inondes ma chatte de ton foutre !”Je vois qu’elle est pressée de se faire enfiler et sans attendre je rentre ma bite bien à fond dans son con sans sentir aucune résistance. Je ne perds pas de temps et je lime son ventre rapidement mais sans à-coups et au bout de 5 minutes je la sens se contracter. Elle va jouir et moi aussi je sens ma sève monter. Tout d’un coup elle se couche sur la table haletante et elle se met à crier tout en expulsant de longs jets de cyprine qui m’arrosent le bas du ventre. Sous l’effet de cette douche j’explose à mon tour en elle remplissant sa chatte au plus profond de bons jets de foutre chauds. Je continue de la baiser même une fois ma jouissance terminée pour continuer de la faire gémir de plaisir. Elle est perdue dans sa jouissance et sa chatte n’arrête pas de gicler et de dégouliner de son jus. Je me retire enfin et je me précipite pour lécher son puits d’amour et me délecter de son jus qui coule de sa fente rouge.Elle ne bouge plus et tente de reprendre ses esprits mais à chaque coups de langue sur ses lèvres et sur son clitoris elle sursaute et me demande de continuer. Je finis par me relever et je frotte ma bite devenue juste un peu molle sur ses petites lèvres pour les écarter et elle me supplie de continue. Je lui soulève les cuisses et je lui fais replier ses jambes sur elle et sans la prévenir je pose ma bite sur sa rondelle et l’encule d’un coup.”Aiiiieeeeee ! Salop ! Tu m’encules ! “”Grosse pute ! Tu aimes ça ! Avoues le que tu le voulais !””Oui mon gros cochon, j’aime que tu m’encules comme ç ! J’adore me faire prendre sans attendre, sans préliminaires. Ta bite est trop bonne. Défonces moi comme une chienne, remplis mon cul de trainée et fais-moi bien mal je suis folle de ça”N’écoutant que ses paroles je lui rentre au plus profond du cul et je ressors pour recommencer. Je continue ce manège pendant un bon moment et elle jouit à nouveau sans pouvoir s’en empêcher, une fois puis deux fois puis trois fois …Je peux encore tenir la distance ayant giclé peu de temps avant et je dilate sa rondelle en donnant de gros coups de queue et de plus en plus vite.”Tu me donnes le feu au cul salop, c’est trop bon ouiiiiiiiii encore je jouiiiiiiiiiis comme ça vas-y continues je veux te sentir encore dans mon cul. Ouvres le au maximum avant que je te gode de la même façon”Je n’arrête pas de l’enculer et je ne compte plus toutes les fois où elle jouit mais c’est à répétition jusqu’à ce que je finisse par gicler de nouveau dans ses intestins en me calant au plus profond que je peux. Je reste planté en elle un moment avant de me retirer quand ma bite se ramollie et je me baisse pour lécher sa chatte et son cul qui dégoulinent tous les deux de cyprine, de jus de cul et de foutre. Je prends tout en bouche sans avaler et lorsque ses orifices arrêtent de me donner à boire je me redresse, la tire vers moi pour l’assoir et je l’embrasse à pleine bouche pour partager ses nectars avec elle. Ce début de matinée est un peu épuisant et pourtant je sais que ce n’est pas terminé.”Alors mon cochon adoré, tu t’es bien vider les burnes ? Je vais pouvoir jouer avec ta rondelle à mon tour”La salope veut me goder mais elle me l’avait dit et je reconnais que j’en avais envie aussi.Elle va chercher son jouet et revient un instant plus tard avec son monstre de 25cm par 6. Je vais me faire défoncer mais je le mérite un peu et je ne refuse pas.”Tu m’as enculé sans rien me demander et à sec mon gros salop, je vais donc faire pareil avec toi ! Tu vas le sentir passer ! A 4 pattes güvenilir casino et offres-moi ton cul.”Je redoute la douleur car je ne suis pas franchement habitué mais je dois me soumettre si je veux pouvoir la baiser et l’enculer encore et je me mets en position cul bien cambré. Elle me demande d’écarter un peu mes jambes car elle veut me branler en même temps qu’elle va me goder et j’obéis.Elle se place devant moi et me montre le gode qu’elle enfile dans sa chatte pour le lubrifier un peu, puis passe derrière moi et le pose sur ma rondelle fermée. Je pousse un peu pour essayer d’ouvrir mon cul et elle fait de même avec le gode en forçant mon petit trou. Une douleur intense se fait ressentir et je pousse un cri presque suppliant mais elle enfonce toujours son jouet. J’ai l’impression qu’elle me déchire complètement le fion et la douleur m’irradie jusque dans mes couilles. Je n’arrête pas de crier et elle de rigoler en forçant toujours plus fort jusqu’à ce qu’elle finisse par enfoncer le gode entièrement dans mon cul. J’ai du mal à trouver une respiration qui me permette de moins ressentir la douleur qu’elle commence aussitôt à aller et venir dans mon cul puis elle ressort entièrement avant de me renfoncer cet engin directement dans mon trou qui souffre. Il a du mal à s’ouvrir et ça me brule les intestins me provoquant presque des larmes de douleurs. Pourtant j’aime aussi qu’elle me fasse mal comme ça en se vengeant de ce que j’ai pu lui faire endurer juste avant.Elle continue de limer mon trou du cul comme une salope sans pitié et prenant ma bite dans sa main commence en plus à me branler en tirant très fort dessus ce qui me fait mal là aussi. “Tu ne bandes pas beaucoup mon vieux pervers, tu vois ce que ça fait de se faire déboiter le fion sans pitié.””Oui Catherine tu m’explose la rondelle, j’ai mal au cul et tu me fais mal à la queue aussi. Tu tires trop fort sur ma bite salope.”Quand je dis ça elle tire encore plus fort avec sa main et cette fois je hurle de douleur. J’ai l’impression qu’elle m’arrache la peau de ma queue mais en même temps je me remets à bander comme un fou sous la douleur. Elle retire de nouveau son gode et enfile sa ceinture pour y fixer le gode ce qui va lui permettre d’avoir les deux mains libres. Dès que tout est en place elle revient m’enculer toujours aussi fort mais la douleur s’atténue mon cul commençant à s’habituer à cet engin monstrueux. En même temps elle reprend ma bite dans sa main et recommence de la décalotter à fond sans retenue et sa main devenue libre me prend un téton pour le pincer et le tirer en tournant.”Et comme ça c’est encore mieux non ?” Me dit-elle fière d’elle. Je crie mais la laisse faire en lui disant”Salope j’aime ça moi aussi, vas-y ça m’excite et je vais jouir de partout”Elle rigole et m’encule maintenant comme je lui faisais avant de grands coups bien profonds tout en me branlant et jouant avec mon téton. Au bout de quelques minutes je sens ma jouissance arrivée mais du côté de mon cul qui vas être le premier à prendre son pied. La brulure ressentie au début dans mes intestins est remplacée par du plaisir et d’un seul coup je pousse un râle et je sens mon cul expulser son jus. Je jouis du cul comme jamais. Je passe ma main entre mes jambes pour essayer de récupérer ce jus qui coule et une fois dans ma main je le lèche pour m’en abreuver. Dans la minute qui suis-je me raidis et cette fois je jouis en me vidant de mon jus de couilles restant en réserve en de grands soubresauts violents. Je ne sens plus rien dans mon cul qui pourtant est toujours rempli trop content de jouir comme un fou.Enfin elle s’arrête de bouger en restant plantée dans mon fion et elle lâche ma bite et mon téton pour s’allonger sur mon dos et m’embrasser dans le cou.”Alors mon gros PD tu as aimé ça j’ai l’impression””Oui mon amour c’était merveilleux, promets-moi de recommencer””Je te le promets et pas toujours avec un gode. Je vais te trouver une belle vraie bite pour un soir quand je rentrerai du boulot. Tu auras le droit de te faire enculer et moi je me ferai saillir par les deux trous en même temps””Ma chérie je ferai ce que tu veux tu es une belle salope et je t’aime trop pour te refuser quelque chose, mais toi qui aimes aussi que je te fasse mal je te promets que je vais m’occuper de toi et que tu connaitras la vraie douleur.””Mon amour tu as le droit de faire toi aussi tout ce que tu veux je suis ton jouet et tu n’as plus d’autorisation à me demander pour faire ce que tu veux”Elle ne sait pas ce que j’ai l’intention de faire mais j’ai donc le feu vert. Elle se retire de mon cul et me fait me lever pour m’embrasser. Je sens mon cul grand ouvert qui dégouline de mon jus de cul le long de mes jambes mais je suis trop content de ce qu’elle m’a fait même si je sais déjà que quand mon cul vas se refermer je vais certainement ressentir de la douleur après ce traitement.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Le coup de folie de Marion (1)

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Le coup de folie de Marion (1)En introduction je précise que je ne suis pas l’auteur du texte mais que c’est un certain : azeroffc’est parce que l’histoire me plait que je la poste….Marion a 19 ans. Elle est en BTS commerce international dans une petite ville de province. Elle est ce que les garçons appellent un “beau petit lot”: cheveux châtain clair, les yeux verts, une taille de guêpe et un joli petit fessier bien rebondi (merci la gym!), et surtout sa fierté, une poitrine 90D bien ferme, héritée de sa mère.A 19 ans elle avait déjà eu quelques petits copains mais depuis quelques temps, elle était en couple avec Johann, un des plus beaux garçons de sa classe.Ce vendredi soir, Marion est invitée à une soirée chez sa copine Aurore, qui a un appart en plein centre ville loué par ses parents vivant à la campagne. Et c’est lors de cette soirée que Johann lui annonce qu’il la largue. Et pour cette salope d’Estelle!Tout ce qu’il trouve à dire pour se justifier, c’est qu’Estelle est plus ouverte sexuellement et lui correspond mieux. Connard!Elle prend congé d’Aurore puis se met en route à pied: il n’y a que 10 mn de marche jusqu’à chez elle et la ville est très tranquille, même un vendredi soir.Alors qu’elle remonte une rue, elle croise deux types qui se mettent à la haranguer: “bonsoir mademoiselle, vous êtes belle comme un rayon de soleil” “vous êtes seule?” “vous voulez de la compagnie?”Les deux types sont deux jeunes maghrébins visiblement désœuvrés qui trainent dans le quartier, pas méchants mais collants.”Je suis attendue à une soirée” répond Marion dans un sourire, pressée de finir la conversation.”Attends, avec nous tu t’amuseras plus, on est des joyeux drilles tu sais” dit l’un des beurs qui marchaient en l’encadrant”vous avez l’air sympa, mais on m’attend”” Et là où tu vas, y en a des aussi grosses?”Joignant le geste à la parole, l’un des beurs sortit de son jogging un sexe d’au moins 20 cm qui stupéfia Marion: elle n’en avait jamais vu d’aussi grosses en vrai!”Non mais ça va pas?” protesta Marion.”Allez, poupée, ça se voit qu’elle te plait, t’aimerais bien la bouffer, hein?””sûrement pas güvenilir canlı bahis siteleri en pleine rue!” répondit elle.C’est elle qui avait dit ça? Se dit aussitôt Marion. Ses mots étaient sortis tous seuls.Un des deux jeunes la reprit au vol:”pas de blême, viens avec nous on connait un copain qui tient une épicerie de nuit pas loin, il a une arriére salle discrete, on pourra s’amuser peinards!”Cette proposition laissait des sentiments mitigés chez Marion: d’un coté le coté dégoutant de la proposition (sucer deux inconnus dans une arrière boutique glauque, pour qui la prenaient elle?), de l’autre l’envie de se venger de ce connard de Johann et il faut bien le dire,l’excitation, lui donnaient envie d’essayer….”OK, c’est pas loin j’espère” se surprit elle à répondre.Les deux maghrébins n’en croyaient pas leurs oreilles, mais ils se ressaisirent bien vite.-“Non, t’inquiète, c’est à deux rues de là, viens. Au fait moi c’est Bilal, mon pote c’est Jamel.”Elle ne leur avait même pas demandé leurs prénoms!L’un des deux prit la main de Marion et les voilà en deux temps trois mouvements à l’intérieur d’une épicerie de nuit comme il en existe dans de nombreuses villes.Bilal discuta deux secondes en arabe avec le caissier, seul dans sa boutique. Marion crut apercevoir un échange mais rien de sûr.Le caissier dévisagea Marion et lui adressa un drôle de sourire….Puis Bilal entraina Marion vers le fond du magasin où se trouvait une petite arrière boutique: un canapé bien fatigué, une télé hors d’âge étaient les seuls meubles.A peine entrés, les deux beurs passèrent à l’attaque: ils commencèrent à tripoter Marion, caressent ses fesses, malaxent ses seins, aventurent même un doigt vers sa chatounette.Marion a bien du mal à contrôler la situation, d’autant plus qu’elle ne pouvait parler car Jamel lui roulait un patin d’enfer!Elle parvint néanmoins à mettre la main sur les sexes des deux hommes à travers leurs joggings: quels engins! Elle allait se régaler….Marion s’agenouilla entre les deux hommes et baissa leur pantalon, laissant apparaitre leurs deux virilités, dressées comme à la parade. güvenilir illegal bahis siteleri Elle commença à sucer Bilal tout en branlant Jamel, puis inversa, pour le plus grand plaisir des deux hommes , qui exprimaient leur satisfaction par des grognements mais aussi par des paroles:”Putain, qu’est ce qu’elle suce bien!””T’as raison, un vrai aspirateur à bites!””Sur ma mère, je vais lui cracher ma purée dans la bouche””Attends, ce serait trop con de juste se faire sucer, cette nana est une bombe, on va pas se contenter de sa bouche!”Marion écoutait la conversation tout en suçant, et ce qu’elle entendait l’inquiétait un peu. Elle était d’accord pour deux fellations, mais pas pour se faire baiser comme une trainée!Mais, outre le fait qu’elle les avait suivis de son plein gré, ils étaient en force et pouvaient donc la soumettre à toutes leurs perversions sans qu’elle ait son mot à dire.Marion décida de se laisser faire docilement et de profiter de ces deux belles bites.Pendant qu’elle se perdait en réflexions, les deux maghrébins ne perdaient pas de temps: ils avaient baissé les bretelles de sa robe, puis Bilal avait dégrafé son soutien gorge, faisant apparaitre ses deux globes laiteux aux auréoles roses.”Mate moi ces nibards, de vraies merveilles!””Comme on doit être bien entre les deux!”Joignant le geste à la parole, Jamel plaça son sexe entre les seins de Marion et entreprit une cravate de notaire, tandis que Bilal obligeait Marion à continuer à le sucer en lui maintenant la tête.”Allez, ma belle, maintenant on va passer aux choses sérieuses. Tu vas ramasser!”Et en effet, Marion se retrouva rapidement nue, allongée sur le vieux canapé prise par Bilal pendant que jamel etouffait les cris de plaisir de Marion en lui bâillonnant la bouche avec sa bite.Puis Jamel s’assit sur le canapé et fit s’empaler Marion sur son sexe pendant que Bilal s’amusa à poser son mandrin contre l’anus de la jeune femme.Marion ne put s’empêcher de dire: “Non, pas par là, je n’ai jamais fait.””Par le cul ou par deux keums?” demanda Bilal.”les deux” souffla Marion.”Eh ben, faut un début à tout” güvenilir bahis şirketleri ricana Bilal en s’enfonçant dans l’anus de la jeune fille, lui arrachant un cri de douleur.Les deux types, heureusement pour elle, allaient en cadence, et bientôt, la douleur laissa place à une délicieuse sensation de plaisir.Après quelques minutes de ce traitement, Marion, bouleversée par un puissant orgasme, ne put retenir un cri de jouissance quasi bestial.A ce moment, avec une belle synchronisation, le deux hommes jouirent: Bilal se déversa dans la bouche de Marion alors que Jamel envoya sa semence sur ses seins.Les deux beurs se retirèrent, satisfaits d’avoir profité de cette belle babtou.C’est alors que le caissier de la supérette fit son entrée: il reluqua sans vergogne Marion, nue, jambes écartées et encore l’esprit embué par son orgasme.” Si tu veux en profiter c’est le moment, mon frère” lui dit Bilal.” Eh” articula Marion “je ne suis pas une poupée gonflable””Non” répondit Bilal “mais t’es une belle petite salope et il faut remercier Omar de nous avoir prété ses locaux”Sans attendre de réponse et profitant de l’état de faiblesse de Marion, Omar se précipita sur elle et la pénétra sans autre forme de procès. Marion préféra le laisser faire, de toutes façons elle n’avait pas la force de résister.Omar termina rapidement son affaire et se répandit dans le vagin de la jeune fille.Sans un mot il rajusta son pantalon et ressortit.Marion décida alors de se rhabiller rapidement et de fausser compagnie à ses baiseurs. Qui sait si ils n’allaient pas la faire sauter par d’autres de leurs potes.”Mais où sont mes sous vêtements?” demanda t elle.”Ah, on les garde. Si tu veux les récupérer, il faudra qu’on se revoit. Tiens, je rentre mon 06 dans ton portable. Et comme photo de contact, je mets ma bite!” s’esclaffa Bilal, tout en prenant une photo de son engin avec le portable de Marion.Marion remit sa robe, récupéra son portable et quitta ses amants sur le pas de l’épicerie.En se hâtant vers chez elle, elle n’en revenait pas de rentrer nue sous sa robe et surtout couverte du foutre de types qu’elle ne connaissait pas il y a encore une heure!Heureusement pour elle, ses parents dormaient à son arrivée. Marion se précipita à la salle de bains pour prendre une douche et se débarrasser de l’odeur de sperme et de stupre qui se dégageait d’elle. Vraiment, elle ne pensait pas être comme ça….Mais qu’est ce que c’était bon!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Mon histoire – Partie 30 – Thaïlande 2/2

hikayeci No Comments

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Mon histoire – Partie 30 – Thaïlande 2/2Nous rejoignons Areeya pour le déjeuner qui se déroule dans la bonne humeur.La réflexion de Véro me taraude l’esprit. Est ce une femme, un transexuel ? Je sais bien que le pays est réputé pour ses Shemale mais, à part une voix un peu grave restant tout de même mélodieuse, je ne vois rien qui pourrait indiquer que nous mangeons avec un homme.Véro a décidé d’en avoir le coeur net et c’est sans ambages qu’elle pose directement la question:– Excuse moi si cette question te choque mais es tu un lady boy ?Areeya plonge ses grands yeux noirs directement dans les siens et esquisse un sourire– Seriez vous choqués si j’en étais un ?– Oh que non, nous avons l’esprit bien plus large que ce que tu ne saurais imaginer.– Il faudra m’en dire plus… Et oui, j’en suis un…– Dis moi tout, tu es opérée ?– Non, j’ai encore tous mes attributs , et ils fonctionnent bien , répond elle en éclatant de rire.J’ai beau être ouvert d’esprit et habitué au franc parler de ma compagne, le ton de la conversation me gêne un petit peu:– Désolés d’être si indiscrets, si tu ne souhaites pas nous en dire plus..– Il n’y a pas de problème, j’assume parfaitement qui je suis et ce que je suis, ne t’inquiètes pas.. Je vous trouve très charmants , j’ai tout de suite senti que vous étiez sympas et ouverts, c’est pour ça que j’apprécie votre compagnie.Même si nous sommes dans un endroit de la salle un peu isolé, il n’empêche que nos échanges ont fait tourner quelques têtes dans notre direction. Le reste du repas se poursuit donc sans autres allusions et dans une ambiance plutôt décontractée.Un peu plus tard, je rejoins Véro au bord de la piscine et je la retrouve en pleine discussion, à voix basse , avec notre nouvelle amie.– Alors les filles , qu’est ce que vous vous racontez de beau ?– Ta copine me raconte vos expériences , me dit alors Areeya, en m’adressant un clin d’oeil qui me fait un peu rougir.– Ah , et ça te plaît canlı bahis ce qu’elle te dit ?– Humm… Oui, beaucoup…!! Véro nous interrompt :– Chéri, j’ai envie d’une bonne sieste. Tu m’accompagnes ?– Avec plaisir.Connaissant le gout de mon amour pour les apres midi crapuleux, je suppose qu’elle est toute émoustillée par sa nouvelle copine et que je vais bien pouvoir profiter de son état.Nous partons donc en direction de notre chambre , laissant Areeya à son farniente.A peine entrés, elle se jette sur moi et mes minces habits volent autour du lit vers lequel elle me pousse.En un instant nous sommes nus, enlacés, nos bouches jointes, le souffle court.Je plonge entre ses cuisses tandis qu’elle prend mon sexe entre ses lèvres en un fantastique 69.C’est alors que nous entendons frapper à la porte : — Room service !!– Tu as commandé quelque chose ?– Non, vas ouvrir, on verra bien …me répond elleJe passe juste un short et me dirige vers l’entrée bien décidé à expédier l’inopportun pour reprendre au plus vite nos activités.Quand j’ouvre, je me retrouve nez à nez avec notre nouvelle copine qui me dit , avec son plus beau sourire :I am your order !! ( je suis votre commande)Et sans me laisser le temps de réagir elle se faufile dans la chambre pour rejoindre une Véro hilare qui a vite fait d’enlever la légère robe de plage de notre visiteuse.Les seins d’Areeya sont si parfaitement refaits qu’ils en paraissent naturels. Véro s’affaire sur ses tétons, les pinçant, les léchant, les suçotant. Les deux filles semblent apprécier, l’une de recevoir l’hommage , l’autre de le donner. Quant à moi, je me suis installé dans un fauteuil, j’ai ôté mon short et je regarde tranquillement le beau spectacle qui s’offre à moi, entretenant mon érection de la main.Si Véro est nue, Areeya porte toujours un string qui, d’après ce que je peux en voir, a du mal à contenir une bosse de plus en plus importante.Quand la belle Thai bascule vers sa chatte, bahis siteleri mon amour se retrouve nez à nez , ou plutôt tête à queue avec un joli membre qui dépasse du bout de tissu incapable de le cacher dorénavant.Pendant quelques minutes, les filles se câlinent doucement, l’une passant sa langue dans les chairs humides de sa partenaire, se dégustant du nectar qui en émane, titillant le clitoris en sucions expertes, l’autre gobant de ses lèvres un membre rigide, gobant des bourses glabres, léchant un orifice palpitant.J’en ai assez vu, il faut que je les rejoigne, sinon je vais finir par éjaculer à force de me branler…Je m’approche, ma langue rejoint celle de Véro et déguste le sexe bien dur et la rondelle brune.Areeya apprécie le traitement, son joli fessier se tortille de plaisir pendant qu’elle broute les chaudes chairs . Très vite elle se dérobe et sa bouche enfourne mon sexe avide de ses lèvres mouillées.Elle sait y faire, sa technique est parfaitement rodée. Pendant ce temps, Véro lui prodigue la même caresse.– Je n’en peux plus, baise moi ! Me susurre mon amour , et elle se met à 4 pattes pour que je la pénètre en levrette.D’une seule poussée , puissante, presque sauvage j’investi son con lui faisant pousser un cri de plaisir.Pendant que je la baise, Arreya écarte mes fesses et je sens sa langue se promener sur mon petit trou. Son doigt maintenant bien mouillé s’enfonce dans mon cul et puis elle m’agrippe les hanches de ses deux mains et c’est quelque chose de bien plus gros que je sens en moi.Voila donc que je me retrouve en sandwich, baisant ma copine et me faisant sodomiser par un ladyboy local.Ma main passe entre mes fesses , je veux quand même vérifier qu’elle a pris quelques précautions.. Ouf, je sens bien le plastique, du coup je me détends un peu et apprécie ses allers et retours.Pendant l’heure qui suit nous expérimentons toutes les figures possibles entre un homme, une fille et un transsexuel.Véro apprécie bahis şirketleri les deux bites bien dures qui la prennent simultanément par ses deux orifices,Areeya adore la pénétration de mon sexe en missionnaire pendant qu’elle s’occupe du minou de ma copine.J’aime les deux langues qui s’enroulent autour de ma queue et je jouis dans la bouche de Véro pendant que Areeya me sodomise.Les deux filles enfin prennent leur pied , l’une pénétrant l’autre pendant que je câline le clitoris de ma femme.La séance a été torride, nos envies sont assouvies et nos fantasmes réalisés.C’est la première fois que Véro autant que moi faisons l’amour avec une trans et je dois dire que ça a été divin..Nous filons dans la douche, suffisamment grande pour contenir 3 personnes et commençons à nous savonner mutuellement . Les caresses des mains se font plus tendres, plus précises.Les bouches s’en mêlent , s’emmêlent.. Les sexes se redressent.Je ne peux résister. Je m’agenouille pour prendre en bouche la queue d’Areeya pendant que Véro enfonce ses doigts mouillés dans son anus lui titillant le point sensible.Totalement à son plaisir, elle gémit doucement, se caressant la poitrine, jouant avec ses tétons érigés.– Laisse toi aller , lui susurre mon amie à l’oreille.Et c’est comme ça que je sens , au bout d’un instant, un liquide chaud et salé envahir ma bouche .Nous partageons les quelques jours et les quelques nuits qui nous restent avec Areeya.Journées et soirées sensuelles, érotiques au plus haut point, mélanges de corps, d’étreintes sans contraintes, sans tabous.Nous nous baignerons nus sur une plage paradisiaque d’un îlot inhabité, nous ferons l’amour sur la grève à l’ombre des cocotiers. Je serai leur esclave, subissant leurs pénétrations, avalant leurs plaisirs.Elle seront mes soumises , pinçant leurs mamelons, rougissant leurs fesses, les obligeant à des postures impudiques.C’est avec une grande tristesse et beaucoup d’émotions partagées qu’il nous faut faire nos valises et quitter cet hôtel et notre amie.Promis, Areeya va venir nous voir, très vite, elle sera notre invitée.J’imagine déjà la tête de nos amis….Note : Cherchez donc Areeya – Ladyboy .. Et vous verrez…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

ankara escort kadıköy escort aydınlı escort maltepe escort pendik escort izmir escort sakarya escort ankara escort sakarya escort sakarya escort ensest hikayeler avcilar escort izmir escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy escort kızılay escort maltepe escort tuzla escort büyükçekmece escort izmir escort izmir escort bayan gaziantep escort maltepe escort pendik escort kadıköy escort ümraniye escort izmir escort gaziantep escort maltepe escort istanbul escort escort bayanlar istanbul escort bayan escort bayan escort bayan istanbul bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort canlı bahis illegal bahis illegal bahis kaçak bahis canlı bahis illegal bahis sakarya escort bayan